De tout petits oeufs mystérieux !

Mon chéri  vient de faire une découverte étonnante. Une des gouttières de la maison est reliée à une des cuves de récupération d’eau, et étrangement, lors de la dernière pluie, la cuve ne s’est pas remplie. Il a donc fait la découverte d’un nid placé confortablement dans la gouttière, et rempli de tout petits oeufs (une demi-douzaine ).

Ce petit nid est impressionnant de technicité, c’est un assemblage de mousses, brindilles de paille, de feuilles, de plumes et d’herbes sèches.

1 2

Malheureusement, le nid était complètement détrempé par la pluie et mon chéri l’a délogé à regret. De plus il y a 2 semaines il avait trouvé ce même genre de nid, mais sans oeufs. A ce moment là, nous ne nous étions pas posé de questions existensionnelles, mais nous aurions du, et empêcher les parents oiseaux de reconstruire un nid à cet endroit précis ..

Les petits oeufs sont minuscules :

3

Une crapaudine était déjà en place, elle empêche l’obstruction des descentes de gouttières par des feuilles et des branchages. Mon chéri en a rajouté une autre, espérant que l’oiseau ne passera pas au travers de 2 de rang ! Il a l’intention de placer tout à côté un bout de gouttière vierge pour inciter les parents (s’il est encore temps) d’y faire leur nid. Qui sait?

4

Je suis infiniment désolée pour ces parents orphelins de nid et pour ces petits oisillons qui ne verront pas le jour !

Après quelques recherches rapides, je pense qu’il s’agit d’un couple de troglodytes mignon, mais si vous avez d’autres suggestions, je serai contente de les recevoir.

Vous vous rappelez les faucons installés à la cathédrale des Saints Michel et Gudule de Bruxelles? le premier s’est envolé, à 6 semaines, et je pense que le second va vite le suivre .. j’ai eu mal au coeur ♥ en découvrant son envol, je m’étais « attachée » à ces petites boules de plumes, mais je suis heureuse de savoir qu’ils sont maintenant émancipés et qu’ils sont les princes du ciel …

faucons1

copie d’écran

Les fauconneaux de la tour de la maison communale de Woluwe-Saint-Pierre sont aussi sur le grand départ. J’ai trouvé tous ces parents extraordinaires .. C’était une très belle expérience !

faucons

copie d’écran

Bonne journée à tous

 

 

 

3 ans

Encore un anniversaire !

Il y a 3 ans, jamais je n’aurais imaginé que ce blog perdurerait aussi longtemps, et même si ces derniers temps je poste moins, faute de temps, j’ai un grand nombre d’idées de billets en tête ..

Ici, le premier billet du blog, là, celui du 1er anniversaire et enfin ici, celui du second, (cliquez).

A

B

C

 

Merci à vous, mes abonnées/abonnés, et à vous tous, qui parfois, passez ici lire quelques billets, pour vos commentaires toujours positifs et sincères, ils me sont précieux.

Et bien sûr un grand merci à mon chéri , qui assure toujours avec brio et bienveillance la partie technique du blog !

Et si, aujourd’hui, lectrices/lecteurs muettes/muets, vous laissiez quelques mots sur ce blog ?

Bon dimanche à tous !

Flâneries éphémères, part 7

Le rhododendron « Dreamland » à l’avant :

1 2 3 4

Grosse affluence sur les rhododendrons :

5

La clématite montana « Rubens » et la glycine qui grimpe jusqu’à la cheminée :

6

Lilas devant la clématite :

7

Un gros pot de briza maxima, ressemé tout seul :

8 9

Les iris sur le toit de la cabane du potager :

10

La monnaie du pape (spécial pour ma maman) :

11

Un joli trio, qui va s’étoffer, la sauge « Fantasia », l’heuchère « Strawberry » et le géranium « Johnson bleu » :

12

Le rosier « Mutabilis » est si imposant qu’il s’est presque déraciné ce printemps, mon chéri lui a concocté une cage pour qu’il reste bien stable :

13 13A 14 15

La première fleur de ma pivoine préférée :

16

La clématite « Président » grimpe sur la serre :

23

Sur la clôture du potager, le rosier « Albertine », qui fleurit assez tard et la clématite « Ville de Lyon » :

17 18

« Madame Isaac Péreire » :

19

La vibrante « Arielle Dombasle » :

20 21

Une petite colle, qui saura me dire quelle est cette plante ? (attention piège 😛 )(plus de 2 mètres de haut) :

22

Bonne journée !

Edit du 18 mai :

c’est une betterave (variété chioggia), de la famille des chénopodes, que j’ai oubliée (?) au jardin, bravo à vous toutes, je suis bluffée, je n’aurais pas trouvé si l’on m’avait posé la question !

La voici, contre le tronc du pêcher :

A

La saga des tomates, part 4

Profitant du dernier WE à rallonge, j’ai enfin planté mes pieds de tomates, qui poussaient au chaud, dans une des chambres, sagement (ou pas)(cette année j’ai eu quelques déboires avec les semis, mais j’ai suffisamment de pieds pour le potager).
Vous vous rappelez dans ce billet ci, je vous ai montré ma façon de semer les graines de tomates, et dans celui là, le premier rempotage.

J’ai bien sûr utilisé les graines de mes tomates récoltées cet été, je vous le racontais dans ce billet, et quelques graines que m’a envoyé gentiment Eddy lors du SOL 2016.

J’ai la chance d’avoir maintenant deux serres, qui me serviront en été exclusivement à la culture des tomates.

La première est en verre que j’utilise déjà depuis quelques années et dans laquelle les récoltes de tomates savoureuses se succèdent jusque mi ou fin octobre. Je n’ai jamais eu de mildiou dans cette serre.

En automne dernier, après les dernières récoltes de tomates, j’ai enlevé une partie de la terre, et ajouté une bonne quantité de fumier décomposé et de la terre à planter de chez or brun (et nettoyé les vitres, une vraie partie de plaisir 😕 ..)

Dans cette serre où je ne fais que de la culture de tomates, il vaut mieux changer la terre pour éviter les maladies et l’appauvrissement du sol.

La serre en verre avant les grands travaux de plantations :

1

Après avoir creusé un trou bien profond, je « sous-sole » avec cet outil très performant :

3

Au fond du trou,  je jette quelques feuilles d’ortie déchiquetées :

4

« Rose de Berne », avant la plantation :

2

Je mélange deux poignées d’or brun avec la terre de fond, puis j’enterre le plus profondément possible le pied de tomates, dans l’idéal, jusqu’au bouquet supérieur de feuilles :

5

Et voilà :

6

J’ai planté neuf variétés différentes de tomates :

7

Dans la nouvelle serre, j’ai réussi à mettre 8 plants, je ne dois pas oublier qu’en grandissant, les pieds vont prendre beaucoup d’espace !

8

Protection pour la nuit (c’était pendant les Saints de glace, j’ai fait gaffe, d’ailleurs pour rien, il faisait 10°C la nuit) :

9

Dans la serre en verre, j’ai fait une cuvette autour des pieds de tomates pour faciliter l’arrosage, et dans celle du potager, j’ai expérimenté une autre méthode (que j’ai déjà utilisée sur des plants de fleurs).

J’ai découpé et retiré le fond de grands pots en plastique (des pots récupérés après la plantation d’arbustes), et emmanché ces pots sur les pied de tomates. Il suffit ensuite de remplir le pot d’eau de pluie, ça ne déborde pas partout, et l’arrosage se fait au bon endroit.

Je verrai à l’usage si c’est efficace :

pot

J’ai essayé dans ces premiers billets de la saga des tomates de transmettre les rudiments de leur culture, de la récolte des graines à la plantation des pieds (je répète bien que c’est ma façon de procéder, ce n’est certainement pas la seule 🙂 )

Chaque jardinier a ses propres pratiques, alors si vous avez d’autres modes de culture, n’hésitez pas à partager.

Et pour ceux qui n’ont jamais eu l’opportunité d’essayer, j’espère que je vous ai donné l’envie de vous lancer dans la « tomate » !  vous verrez, c’est très simple et vraiment gratifiant.

Bonne journée à tous !

 

 

Chouette, une nouvelle serre !

Mon chéri a eu pitié de moi, et de mes papilles ! (des siennes aussi ) !

Oui, je me plaignais sans arrêt que les pieds de tomates au potager étaient maigrichons, chétifs et les tomates, insipides. Rien à voir avec les tomates de la serre, avec des pieds grimpants au faîte, remplis de bouquets de tomates savoureuses et parfumées, et jamais malades du mildiou. De plus on se régale dès juin et parfois jusque fin octobre, le pied ! (si je puis dire 😛 )

Donc cette fin d’hiver il m’a confectionné (aux petits oignons) une serre au potager.
Avec des matériaux achetés dans la grande surface de bricolage du coin, à petits prix.

Seule la toile en plastique armé a été commandée sur internet, également à un prix raisonnable.

En février, un nouveau carré (plutôt rectangle de 3 mètres sur 1,3) a été installé dans le potager :

1

Puis le chéri a posé l’ossature de la serre :

2 3

Le toit a été surélevé pour une bonne évacuation de la pluie (il ne pleut pas beaucoup en Bretagne, mais on ne sait jamais 🙂 ) :

4 5

Le cadre est terminé :

6

La toile plastique armée (5 mètres sur 8) qui se découpe très facilement avec des ciseaux :

7

La pose :

8

Elle est solidement agrafée sur les tasseaux :

9

Voilà  (avec marchepieds) :

10

Pour l’aération, la porte s’enlève facilement et s’accroche sur le côté :

11

Le fond se retire sans peine lorsqu’il fait trop chaud  :

15

Un triangle de chaque côté est amovible pour la ventilation :

16

Détail de la fermeture de la porte de devant :

14

Si vous voulez des explications, n’hésitez pas à me les demander !

Bonne fin de journée à tous !

 

 

Le rose, ça donne bonne mine !

Le coeur de Marie se décide à pousser (dévoré par les baveux, il a du mérite) :

1

Les charmantes petites roses du rosier « Belle des Fagnes » de Daniel Schmitz, il a été planté en automne :

2

L’heuchère « Hercules » dans le marais :

3

La clématite montana est presque toute fleurie :

4 5

Le rhododendron :

6

Les prunus :

7 8 9 10

Le weigélia :

11

Les jolies fleurs du pommier reinette du Canada :

12

Le gazon d’Espagne « gloire de Dusseldorf » :

13 14

L’azalée « Gilbert Mullies » fleurit depuis plus d’un mois :

15

L’heuchère « Strawberry » :

16

et l’heuchère « Hercules » dans le sous bois :

17

L’oeillet « Kahori » :

18

Des pélargonium d’un beau rose-mauve :

19

et enfin, voici Misti, qui ne sort pas en hiver, trop douillette, mais en ce moment elle explore à nouveau avec plaisir le jardin ! (elle n’est pas rose, j’avoue,  mais elle est rare sur le blog .. profitons en !)

MISTI

Bonne journée à tous !

 

Des nouvelles des petits faucons de Bruxelles

Les fauconneaux ont bien grandi, ils se portent à merveille, tous ont été bagués (vous pouvez voir sur leur site, cliquez ici, le blog où le compte rendu est expliqué, avec vidéo à l’appui).
Les 2 ainées de la cathédrale des Saints Michel et Gudule sont des femelles, elles pesaient 641 et 555 grammes le jour du baguage, et le plus jeune, au sexe encore indéterminé, 301 grammes soit 2 fois moins que la plus grande ! Il est né une semaine en retard, et il est de poids normal.

L’ainée a un peu de mal avec la discipline, et la maman l’a remise à sa place !

faucons (4) faucons (5) faucons (6) faucons (7)

La plus grande a des velléités d’indépendance !

faucons (8)

Les 3 petits de la tour de la maison communale de Woluwe-Saint-Pierre, à Bruxelles, sont aussi en forme, et bagués également.

faucons (1)

faucons (2)

faucons (3)

N’est il pas mignon, ce petit fauconneau, il attend le repas de midi !

faucons (9)

La qualité des « photos » est mauvaise, mais il s’agit de copies d’écran, soyez indulgents ..

Bon après midi au soleil, bien entendu !

 

 

 

Côté serre(s)

Depuis quelques jours, le potager est agrémenté d’une nouvelle serre, que mon chéri a construite avec application ces dernières semaines, bout après bout, mais je vous raconterai son histoire plus tard.

En ce moment la première serre est remplie de petits pots de semis et de repiquages. Dans quelques jours, j’y planterai les pieds de tomates (issus de semis maison, vous avez suivi leur saga, ici, et encore ) qui pour le moment séjournent encore à la maison en attendant la fin des Saints de glace (Saint Mamert, le 11 mai, Saint Pancrace, le 12 mai, et Saint Servais, le 13 mai) :

Les courges, courgettes, et autres cucurbitacées ci-dessous sont issues de semis de graines selon la méthode des bouteilles (vue ici et ), semis que je fais vers la mi-mars, et je rempote les petits plants environ un mois plus tard dans un bon terreau :

courges courgetts

(clin d’oeil à mes copines à qui j’ai promis des plants)

courges

La belle courge bien développée est un pied de citrouille peanut :

courge peanut

Voici la citrouille peanut, photo prise sur le billet de Caroline S., participante du SOL 2016, qui m’a envoyé quelques graines en janvier (ce semis a réussi chez toi, Camille?) :

peanuts

Cette citrouille est vraiment originale, j’espère que j’aurai de beaux fruits très rigolos en automne !

Quelques semis et repiquages de fleurs issues de graines envoyées par les participant(e)s du SOL 2016 :

repiquages

Une petite collection d’ancolies de la famille des Barlow (toujours issues de graines du SOL) :

ancolies

Et dans la serre du potager, ma collection de dahlias, mise en pot en février, que vous pouvez voir dans ce billet :

sahlias

Je vais bientôt transférer tout ce beau monde au jardin, en espérant que les températures ne fraichissent pas trop.

Bonne journée !

 

Joli mois de mai

Un joli poème de Maurice Carême en ce jour célébrant le travail, pour débuter, à mon avis, le plus beau des mois de l’année !

Cloches naïves du muguet,
Carillonnez ! car voici Mai !

muguet 1
Sous une averse de lumière,
Les arbres chantent au verger,
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre.

cerisier

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !

Les yeux brillants, l’âme légère,
Les fillettes s’en vont au bois
Rejoindre les fées qui, déjà,
Dansent en rond sur la bruyère.

muguet2
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !

 

Bon dimanche à tous

 

Flâneries éphémères, part 6

Les pommiers « Evereste » de la haie commencent à fleurir :

1 2

Le piéris « Forest flame » :

3

Les jolies fleurs blanches des amélanchiers du Canada donneront des petites baies comestibles en été (il faut se bagarrer avec les oiseaux pour en récolter quelques unes!) :

4

et celles de la spirée « Van Houttei » :

17

Les prunus ont subi une sévère coupe l’été dernier :

5

Promesse d’un beau spectacle bientôt pour la clématite montana :

6

Véroniques, myosotis et la floraison orange de la spirée « Goldflame » :

7

Un des weigelia commence sa floraison :

8

La fleur originale du géranium « Catherine Deneuve » :

9

La floraison rouge printanière de « Betty Boop » :

10

Bientôt l’explosion des lilas :

11 12 13 14

Ma pivoine préférée prête à fleurir (avec Noé en prime) :

15

Et enfin, le poirier si beau au printemps (il abrite les framboisiers ) :

16

Bon dimanche !

« Billets précédents