Et du côté du verger ?

Enfin, verger est un bien grand mot, nous n’avons que quelques arbres fruitiers, et surtout des pommiers.

Celui-ci a été acheté en grande surface par mon chéri, avec l’étiquette de prunier, mais en définitive c’est un pommier. (ah la valse des étiquettes .. )

Nous ne connaissons pas la variété, mais je vous assure que la pomme est très goûteuse et bien sucrée. Tous les ans, ce pommier est rempli de fruits, il ne connait pas les années « sans », heureusement !

 

1 2

Le suivant s’est effondré cette année, je ne sais pas pourquoi, peut être la sécheresse, peut être le poids des pommes ? Il est bien fourni en fruits excellents également.

3

De ce côté, on voit mieux :

4

9

Le poirier nous a encore cette année régalé avec ses poires juteuses, à la peau un peu coriace, mais si sucrées ! je pense qu’il s’agit de « Conférence », mais je ne suis pas sûre.

Il est en compagnie des framboisiers.

6

20

En voulant cueillir une poire il y a quelques jours que je me suis fait piquer, certainement par un frelon, en train de déguster le fruit. Les guêpes et leurs acolytes ne laissent que le trognon :

7

Heureusement, j’ai rapidement chauffé avec l’aide d’un briquet (non, je ne fume pas 😛 ) l’endroit de la piqûre, jusqu’au moment où la douleur a presque disparu, le vénin étant thermosensible. Mais le lendemain ma main a doublé de volume et souffrant d’un gros prurit,  j’ai du prendre de la cortisone pour régler le problème.

Les premiers fruitiers au jardin ont été ces pommiers en cordon (menés d’une façon pas très académique, il faut le dire). Cet automne, on n’a eu qu’une vingtaine de pommes sur les 3 arbres, c’est dommage, les « Delbard Jubilé » sont délicieuses  :

8

A gauche, « Delbard Jubilé », à droite, une reinette du Canada :

19

Comme tous les ans, mon chéri a protégé en juin/juillet les petits fruits de l’appétit des oiseaux, et j’ai réussi à faire quelques pots de confiture de caseille, qui, je l’avoue, est un peu acidulée. 🙂 

12

10 11

Le pêcher « Amsden », planté à l’automne dernier, nous a gratifié de quelques pêches au printemps, mais qui sont assez vite tombées, vivement l’an prochain ! En ce moment, il se colore gentiment.

13

A l’avant du jardin, le cerisier griotte est un des premiers arbres plantés ici, mais l’on peut compter sur les doigts d’une main les cerises que l’on mange chaque année ! les oiseaux ne nous laissent rien, et pourtant on surveille. Mais il faut dire qu’en hiver, les nourrissoirs sont dans et sous le cerisier, les oiseaux connaissent donc bien le chemin ..

Les couleurs de l’automne sont bien présentes :

14

15

Une reinette de Lorient nous donne des pommes aigrelettes, je vais essayer de faire de la gelée cette année.

16 17

Enfin, les petites pommes rouges des pommiers « Evereste » feront le régal des merles et des étourneaux plus tard en saison :18

Après cet inventaire à la Prévert un peu solennel (mais qui me servira dans les années prochaines),

je vous souhaite une belle journée !

 

plus récents plus anciens
Me notifier des

Incroyable cette variété de fruits que vous avez…cela me donne espoir pour l’avenir ! Il faut que j’ajuste quelques années de patience…

Superbe, ce verger! Je cogite pour le mien en ce moment car nous allons bientôt arriver à la période de plantation. Tes photos me donnent des idées, merci! Je crois que je vais mettre les petits fruits aux pieds des fruitiers.
J’espère que ta main va mieux. Fais bien attention de ne pas te refaire piquer, la réaction pourrait être plus forte encore.
*des bises et profite bien de la générosité de ton verger*
Cécile
PS : Je viens de lire un très beau livre qui s’intitule ‘A l’orée du verger’, de Tracy Chevalier.

Ça me rappelle les arbres fruitiers qu’il y avait chez mes parents, à l’époque je ralais un peu de devoir cueillir, et maintenant je les regrette!….bon, c’est la brume qui doit me donner un peu de blues…..bon dimanche!

Bonjour Catherine, Merci encore de votre très gentil commentaire. Quand je vois votre verger, l’amour avec lequel vous en parlez, je m’étonne que vous puissiez dire « je ne suis « qu’une » provinciale ». Vous avez là une richesse extraordinaire que beaucoup de parisien doivent vous envier. Et pour ce qui est de l’instant présent, je ne peux que vous suivre. Pratiquant la méditation depuis longtemps, j’ai appris à m’y ouvrir davantage. Et aussi à être plus bienveillante envers moi-même. A ne plus (trop) me torturer avec des injonctions diverses. « Il faut que ».. « Je ne suis que… ». (Petite pensée du jour pour une… Read more »

Anne Marie

Bonjour,
En effet c’est un véritable plaisir de cueillir ses fruits au jardin, mais c’est aussi une grande satisfaction de déguster sa propre récolte qui n’a pas reçu 50 couches de pesticide. Ici, je n’ ai vu que quelques guêpes sur les prunes, mais en ce qui concerne les frelons j’en ai capturé énormément depuis le mois d’avril au moment où les reines affamées sortaient de leur hibernation et prenaient des forces avant de construire leurs nids. J’espère avoir sauvé beaucoup d’abeilles! Et aussi évité des piqûres très douloureuses…
Bonne continuation au jardin.
Anne Marie

Je crois que je vais t’envoyer ma Tornade, grande amatrice de pommes, pour quelques jours formateurs chez les experts en fruits 🙂 Tu dis que t’en as pas beaucoup mais si j’avais ne serait-ce que le tiers de ta récolte, je me prendrais pour la primeure du monde 😀 Rha oui, je n’inviterais pas les frelons, bouuuuh !
Plein de grosses bises, Catherine !

Aïe!Aïe! Aïe! Un frelon ou une guêpe sur un fruit, c’est ma hantise, surtout lorsque je cueille des figues, qui les attirent beaucoup. Tes fruits sont bien appétissants. Je trouve très belles les reinettes de Lorient, que je ne connaissais pas. Ici non plus, ce n’est pas la peine de planter des cerisiers, les oiseaux ne laissent rien. Ton pommier inconnu a non seulement de beaux fruits, mais aussi un beau port, ce qui ne gâche rien. Bisous.

marine

Quel bonheur la cueillette!
J’espère que tu est rétablie 🙂
Bises
Marine

Quel bonheur que de pouvoir aller faire sa récolte de fruits … un moment plaisir qui m’enchante chaque année même si la bataille à mener contre les volatiles est un peu épuisante !!! un joli choix dans ce verger, que de tartes, de compotes et autres gourmandises cela laisse présager 🙂

Je suis impressionnée par l’appétit des guêpes sur tes poires !!
Tu as dû bien souffrir de cette piqure ces derniers jours…
Ma foi, ton verger donne pas mal, nous cette année a été pauvre en fruits.
Belle journée Catherine

Bonjour Catherine,

Merci beaucoup de votre très gentil message sur mon blog.
Je vous envie, je rêve d’avoir des arbres fruitiers chez moi. Cueillir ses propres fruits d’un arbre dans son jardin, cela me semble le luxe suprême!!! Les vôtres sont magnifiques.

Je vous souhaite une très belle journée ensoleillée, profitons, profitons!!!

A bientôt,

Marie-Paule

Mimi lechat

J’ai également un pêcher ‘amsden’ les fruits sont délicieux, parfumés, sucrés et juteux à souhait. J’ai constaté qu’il valait mieux cueillir les fruits tout juste avant leur complet mûrissement, et les garder 2 ou 3 jours à la maison avant de les manger, sinon effectivement, ils ont la fâcheuse manie de tomber dès qu’on a le dos tourné.

Quand au pommier penché, c’est peut-être dû à un porte-greffre à racines superficielles.

En tout cas, que de bonnes dégustations à venir !