Gunnera perpensa

J’adore les gunnera, j’en ai vu de toute beauté dans les différents jardins que nous avons visité notamment en Irlande.
Lorsque nous avons créé notre mare l’an dernier, un des premiers achats a été un gunnera perpensa, un gunnera « nain », car impossible de planter un gunnera mannicata à côté de la mare, cette sorte de rhubarbe géante peut être gigantesque (3 à 4 mètres d’envergure).

Le voici au début de l’été :

1

Ce printemps, il était temps de le déplanter, car il était devenu monstrueux, les racines sortaient du panier en plastique explosé, j’ai oublié de faire une photo, mais voici les différents « bébés » que j’ai obtenu après la division de la bête :

2 3

Un des bébés en place à nouveau :

4

J’ai replanté tous les petits gunnera, mais je ne sais que faire de toutes les plantes, j’en ai bien trop !

5

Alors si vous voulez un bébé gunnera perpensa, laissez moi un message en commentaire, je me ferai un plaisir de vous en envoyer !

(je pense à Camille, Mimi, Nikki, Aline, et à tous ceux qui ont une mare)

6

Bonne journée à tous !

 

et spécialement pour ma Maman :

Bon anniversaire     plein de gros bisous   ♥

 

 

7

Jolie Demoiselle

 

 

 

Description du gunnera perpensa (sur le site Jardin d’eau) :

Origine : Afrique du Sud. Les feuilles vert foncé et mates ressemblent à celles de Petasites fragans. Nervures saillantes au revers de la feuille. Les inflorescences vertes forment un long épi cylindrique, mince et dressé au-dessus du feuillage. Pousse le long des torrents et des marécages d’altitude. Planter à l’abri des vents froids et protéger de feuilles mortes en hiver. -10°

Terrain : pH : Neutre / acide (6,5<pH<7,5) – Sol : humide
Exposition : Soleil, Mi-ombre,
Rusticité / Climat : Zone : 9 (-6 -1 C)
Feuillage : Caduc
Taille : 0,40-0,60 x 0,40 m
Densité : 2 plant(s) par m2
Floraison : Oui

 

plus récents plus anciens
Me notifier des

Notre relation aux gunnerax a toujours été très compliquée surtout lors des hivers rigoureux. Ils n’ont jamais eu le temps d’être suffisamment forts pour passer cette épreuve. En Bretagne évidemment les choses peuvent se passer différemment et quelle chance vous avez car ces plantes sont magiques.
Beau dimanche.

Des gros à Mam’ et….ouiiiiiii, je suis preneuse d’un bébé Gunnera, comme tu l’as fort bien pensé 🙂 On se recontacte in private ? Plein de grosses bises et déjà merciiiiii ! Trop trop contente je suis !

bisous, oups, j’ai oublié des mots tellement j’étais pressée pour le p’tit gugun 🙂

J’aurais adoré mais il fait bien trop froid ici…Je crois que j’en ai vu un pied magnifique au Char à bancs à Plélo :
http://www.ferme-auberge-charabancs-bretagne.com/visite-en-images.php
Bonne fin de journée au jardin Cathie !

Toinon

Merci infiniment chère fille pour la magnifique Jolie Demoiselle ! Un beau cadeau, vraiment.
Bonne idée de partager tes gunnéras. Je le regrette beaucoup, mais je ne vois pas où je pourrais en mettre, et puis tu sais, je commence à freiner sur les plantations.
J’espère que tu a pu sortir dans ton jardin cet aprèm, ici il a fait beau, mais nous avons une bise, j’te dis pas !

(Merci aussi pour ton petit récital !!!)

mimi lechat

En effet, un tout petit bébé de gunnera me plairait bien, mais ça me ferait plaisir de t’envoyer quelque chose de mon jardin en retour.
Mais quoi ?
Un petit plant d’hydrangea serrata, un akébia, un malvastrum ? Une graminée chasmanthium latifolium ? Un bout de campanule Élisabeth ?????

Superbe ! Je rêvais de gunnera depuis longtemps.
Notre plan d’eau de 800m² m’a permis de planter un GUNNERA manicata, trouvé chez Lepage lors des portes ouvertes de l’automne dernier. J’attends de voir son développement. Il est au bord de l’eau mais pas le pied dans l’eau, j’espère qu’il s’y plaira.
Bonne journée.

tu penses très bien Catherine , je suis intéressée par ta proposition , dommage pour Saint-Jean c’est vrai que c’est loin pour toi , je serais absente du mercredi 13 au 25 avril , bonne journée