Hortensias d’août

« Kyushu » (à l’ombre quasiment toute la journée) :

Cette année les 3 pieds sont entremêlés et tout échevelés, j’ai oublié de les tailler 😥 

Je trouve les petites fleurettes bien croquignolettes !

Le 2 monstres au coin de la maison qui cachent la fenêtre :

Devant le cotinus « Grace » dans la haie :

« Vanille Fraise » qui rosit, qui rosit !

Pas de soin particulier pour cet hydrangéa complaisant, le tailler (peu) au printemps, et surtout une bonne place au soleil. Je ne l’ai ni nourri ni arrosé ces dernières années (shame on me).

Idem pour « Pinky Winky » :

Je ne vois guère de différence entre ces 2 hydrangéas paniculata, le panicule de « Pinky Winky » me semble plus conique et effilé, et les fleurons restent blancs au sommet de la fleur. Qu’en pensez vous ?

Dans la haie, cet hortensia est envahi par les mûres qu’affectionne mon chéri, alors, je ne les coupe pas, au risque de s’arracher la peau en passant à côté 😡   !

Sous les fenêtres de la cuisine, les hortensias ont beaucoup souffert (et souffrent encore) de la sécheresse, certaines fleurs sont déjà fanées ..  😕 

Un autre groupe de macrophylla qui semble plus robuste et mieux résister à la chaleur :

Dans le sous bois, l’hydrangéa « Beni Gaku » qui devrait bien supporter l’ombre mais qui végète, dommage ..

Par contre son frérot « Nou Murasaki » est en fleurs depuis quelques semaines. Il est au soleil une partie de la journée :

« Préciosa » :

« Ayesha » en tout bleu :

Et notre jolie Noé qui roussit sous le soleil couchant :

Bon après midi sous le soleil, au jardin, en rando ou sur la plage !

plus récents plus anciens
Me notifier des

Waow, Nou Murasaki ! Un de ces incomparables serratas que je chéris. La beauté des hydrangeas, famille étendue s’il en est, est de compter dans ses rangs aussi bien ce spécimen habillé par la plus pure grâce que le monstre bleu à la beauté tapageuse qui part à l’assaut de ta fenêtre.

Toinon

Ils sont tous très beaux ! Chez moi il y en a peu, quelques grosses fleurs sur les anonymes, mais très peu.
Chez les quercyfolias et paniculatas, c’est mieux. Je crois qu’ils ont mal supporté la semaine de gros gel du mois de février.

je t’avais envoyé un commentaire depuis mon téléphone mais je vois qu’il n’ai pas parti , je te disais donc que tu t’en sort bien , certains sont vraiment au top , je n’en dirais pas autant des miens, ils attendent la pluie avec impatience , bises

Tes hydrangeas sont vraiment bleus! Chez moi ils sont roses ou mauves, ça dépend des coins de jardin où ils se trouvent. Tu verras ça par toi-même.Les paniculata sont une chance d’avoir quand même des hydrangeas dans les jardins un peu trop ensoleillés et secs. Bisous.

Tes macrophyllas sont superbes. Chez moi, ils ont tous grillés lors des gelées de fin avril. Ils ont été retaillés et ne donneront donc pas une seule fleur cette année. Mais les paniculatas et les involucratas apportent leur lot de floraisons. Heureusement car ils sont bien utiles pour fleurir le jardin en attendant la remontée des roses.

Tu en as une belle collection ! Quelle chance de pouvoir conserver le bleu !
J’aimerais pouvoir en dire autant: tous les macrophyllas ont cramé sous le gel tardif et seuls 2 fleurissent un peu. Heureusement que les paniculatas rattrapent leurs cousins parce que, sans la famille hydrangea, mon jardin serait bien triste l’été.
Aude.

Mimi lechat

Mais ils sont encore très beaux ces hydrangeas, chez moi ce n’est pas tant la sécheresse qui les a fait faner prématurément, mais les différents pics de chaleur à 40°.
De tous les miens, le seul qui soit tout frais et tout pimpant, c’est un « involucrata » qui commence tout juste sa floraison.