Index :Chats

Sans paroles (ou presque), part 8

“Madame Alfred Carrière” :

en compagnie de la clématite “Ernest Markham” :

“Laced Cotton” :

“Absolute Treasure” :

Une bouture de “Arielle Dombasle” :

Le massif devant la mare :

Lupins issus de graines ramenées de Vancouver :

Sous le chêne :

“Astronomia” :

La très robuste bouture de “Madame Alfred Carrière” et la clématite “The President”, au dessus de la serre :

“Graham Thomas” sur la clôture du potager :

“Ville de Lyon” :

Le potager rond :

Les petits fruits en cage, à l’abri des oiseaux :

Céanothe :

Le premier nymphéa dans la baignoire :

“Pierre de Ronsard :

“Julia Corrévon” :

Et les trois sauvages, pris en photo par notre fille S. :

Sylvestre :

Crapotte :

Et Loulou :

Bon dimanche à tous !

 

 

Chattes népétomanes

Ah, vous allez me dire, quel vilain mot ! eh oui, les chats dans ce jardin ont parfois des comportements de drogués !

Aujourd’hui je vais vous montrer ce que les chats squatteurs du jardin et les nôtres font subir aux népétas du jardin. Voici la scène du crime :

14

En effet, la menthe à chat (de son petit nom népéta cataria) contient des huiles essentielles qui suscitent chez certains chats des réactions stupéfiantes et rigolotes !

(tous les chats ne sont pas sensibles à cette odeur, c’est lié à un gène récessif chez 2/3 d’entre eux, mais apparemment, tous les chats du jardin possèdent ce gène).

J’ai pris ces photos mi-juin, voici tout d’abord Misti :

1 2 3 4

Les chats se frottent aux feuilles de cette plante, ils se roulent dans les tiges en les écrasant, ils se frottent le dos, le ventre, la tête dans la verdure, et ensuite ils ronronnent, miaulent et poussent des grognements ! Ce jour là, Misti a été très raisonnable ..

5

Moïcha est attirée par les petits bruits de Misti :

6 7 8

Elle a également gouté aux plaisirs du népéta :

9 10 11

Cela dure moins d’une minute, mais ensuite ils semblent éméchés, comme drogués (d’où le titre de ce billet 🙂 ). Mais l’effet est bref et c’est complètement inoffensif pour eux ..

12 13

Je suis parfois obligée plus tard de tailler les népétas qui sont devenus trop moches sous l’assaut des chats !

Bonne journée au soleil et au jardin !

 

 

 

Brèves de jardin, part 12

1 2

 

“Colorado” :

 

3

 

“Noé” :

 

4

 

“Amber queen” :

 

5

“Lavender Lassie” devant “Mutabilis” :

 

6

 

en arrière plan, “Grace” :7 8

 

“Juju” le sauvageon :

9

 

“Annabelle” :10

 

lupin “La Chatelaine” (SOL 2015) devant “Angela” :11

 

“Burgundy ice” :

 

12

 

“Vanille Fraise” :13

 

“Arielle Dombasle” :14

 

“Bleu de Hongrie” envahissant la terrasse :15

 

“Coucourzelle” :

 

 

16

 

On s’accroche où on peut !

 

17

 

Des petits fruits prêts pour la confiture :18

Bon après midi !

ioda

Une fois n’est pas coutume, quelques photos de ioda la sauvageonne, que j’ai surprise se reposant dans les népétas :

1

vous voyez mon petit nez rose?

2

3

tu m’ennuies! laisse moi tranquille!

 

Curiosité, part 3

Nous avons planté il y a 3 ans un eucalyptus pour cacher une petite fenêtre de la maison des voisins d’en face, et ainsi éviter qu’ils n’aient une vue directe sur notre jardin :

 eucalyptus 1

Il est taillé pour  rester à une hauteur raisonnable, une expérience précédente avec un autre eucalyptus nous a montré qu’il faut être très strict avec leur croissance .

Cet eucalyptus présente deux troncs, mais il est impossible de savoir s’il s’agit d’un tronc unique au départ, ou de 2 arbres différents ..

à priori, il s’agit de la seconde hypothèse, car voici le feuillage de chaque tronc :

eucalyptus 3

eucalyptus 2troublant, n’est ce pas ?

et vous avez en prime Noé, 11 ans :

NOE