Archives des Mots clefsgazette du jardin

La gazette du jardin, part 10

J’aime beaucoup l’automne, non pas les matins frileux, les soirées courtes, venteuses et humides, mais le soleil doux qui enchante ces journées, et les couleurs du jardin, des bois et des landes.
Il me semble que cette saison, avec les plantes, les arbustes et les arbres qui perdent leurs parures vertes et fleuries, flamboie dans un dernier sursaut pour nous faire regretter les beaux jours…

Les chênes séculaires des voisins :

Les feuilles des hostas fondent dans de délicats coloris jaunes:

Le charmant érable « Ozakazuki » :

Le mur au nord et la vigne vierge qui jaunit au lieu de rougir :

Les ajoncs piquants fleurissent :

Le figuier trouvé sur le compost pousse, pousse (il a 4 ans) mais ne fait pas de fruits, cherchez l’erreur !

La sauge « Blue Note »  a des fleurs d’un bleu électrique, mais elles restent appétissantes pour les bourdons affamés :

La rose « Souvenir de Sainte Anne » :

Le rouge va bien au liquidambar :

Les spirées japonaises « Goldflam » : (Agnès, si tu veux un plant?)

L’abélia « Edouard Gaucher » :

Les prunus rougissent lentement :

Bientôt le mimosa sera en fleurs :

Même les quelconques feuilles du poirier sont bariolées en automne :

Euonymus alatus ‘compactus’ :

Notre Noé chérie, qui se porte pas très bien, m’a suivie tout au long de ma promenade :

Le rince-bouteilles, que je pensais moribond à la sortie de l’hiver, a repris des couleurs :

Le chemin qui n’est jamais aussi beau qu’en automne :

Deux châtaigniers, venus avec les oiseaux certainement, jaunissent :

Les merles vont se régaler cet hiver avec les fruits des pommiers « Evereste » :

Je me suis hâtée de photographier les feuillages, la première belle tempête de l’année a soufflé fort et bientôt le sol sera jonché de toutes ces beautés.

Miam 😉  :

Et pour ceux qui sont arrivés jusqu’ici, l’énigme du précédent billet :

Mon chéri a creusé une 2ème mare juste à côté de la première, l’élargissant, cela fera un endroit particulièrement attractif au jardin. Bravo à ceux/celles qui ont trouvé, ou deviné !

Voilà, bonne journée à tous.

A bientôt !

La gazette du jardin, part 9

Peu de clichés du jardin, il n’a pas voulu montrer cette année son meilleur profil ..

La faute au climat (qui change, c’est sûr), et à l’eau qui a manqué.
Les plantes arrivées au jardin au printemps sont restées tout l’été sous perfusion, les autres ont vécu leur vie comme elles pouvaient..

Pour Véro, un pas japonais fait maison :

Le fusain du Japon commence à rougir sous les panicules grillées de « Vanille Fraise » :

Ce chrysanthème « Empereur » est celui que je préfère, c’est Camille qui m’en a envoyé des boutures il y a quelques années :

Cette année les pommes étaient véreuses, peu nombreuses, mais toujours aussi juteuses, sucrées et délicieuses ! Dommage, nous n’avons pas fait de compote, comme l’an passé, où il y avait profusion de fruits.

Les couleurs de l’automne avec tout à gauche, le liquidambar qui rougit. Les années précédentes, les feuilles devenaient multicolores à l’approche du froid.

J’ai tenté et réussi le semis de liquidambar (graines anglaises de Chiltern seeds)(pour en faire des bonsaïs)  :

« Cornélia », infatigable :

Quelques tomates (il n’y en a plus désormais dans les serres) :

Ma maigre récolte de haricots secs :

Sur les conseils de Catherine, amie de tous les animaux, à plumes, à poils, à épines, jardinière, artiste, j’ai commencé à nourrir les oiseaux, qui ont vite reconnu les lieux :

Ma jolie fleur à moi, Moïcha :

Qui devinera ce qu’a creusé cette semaine mon chéri pendant ses vacances (au pic!) :

Voilà rien de folichon, mais j’ai toujours du plaisir à me promener au jardin, malgré les serrements au coeur lorsque je vois une plante qui a trépassé.
Bonne semaine à vous !

La gazette du jardin, part 8

La dernière gazette date de fin juin. C’est loin!

Tout simplement parce que le jardin a été plus que vilain ces deux derniers mois, à cause de cette sécheresse qui anéantit tous les rêves de fleurs et de plantes fleuries …

Les rosiers. Oui, ce sont des rosiers plantés il y a maintenant plus de 10 ans, et qui sont bien établis. Je suppose que le manque d’eau ne les affecte pas trop. De plus la relative fraicheur du moment doit les aider à s’épanouir.

Devant la terrasse hier midi :

Il n’a pas plu ici depuis début septembre, et en août, je vous en parlais ici, dans ce billet météo, il n’a plu que 15 mm de pluie.
Aujourd’hui j’ai vu la carte sécheresse de la France, et je me suis étonnée de ne pas y voir figurer la Bretagne ? Parce que ici, on souffre vraiment du manque d’eau 😐 

« Pinky Winky » :

Les hortensias qui sont à l’ouest et à l’ombre une grande partie de la journée, dépassent de très haut le conteneur de 1000 L. De même l’hélianthème donné par ma maman (dis moi, Mam, si c’est bien cette fleur), qui culmine à 2 mètres (et qui sent très fort la vanille, miam) :

Les photos datent d’il y a quelques jours, sauf 2 ou 3, et je vous montre ce qui est en fleurs en ce moment.
A leur pied, des asters, donnés par Camille il y a longtemps :

Près de la mare, le rosier « Isabelle et le magicien d’Oz » a de très jolies fleurs, mais est rachitique et dépouillé chez moi (je pense le changer de place) :

Les éléagnus parfument toute l’allée, on les perçoit à plusieurs mètres :

Les abeilles ne s’y trompent pas, les petites fleurs des éléagnus les attirent :

Tout l’été, les pois de senteurs ont embaumé l’entrée du jardin, devant la serre. J’en ai différentes variétés, et si vous voulez des graines, n’hésitez pas à me le demander !

(je les ai semés en janvier)

Encore des asters du jardin de Camille :

 » Julia Correvon », moribonde en juillet, repart de plus belle, après une coupe sévère :

Liriope muscari :

Sédum « Carl » :

Au bout de la terrasse, un joyeux fouillis. Mon chéri a consciencieusement arrosé les hortensias, pour qu’ils ne meurent pas :

Ce dahlia a certainement bénéficié de l’arrosage. Il reste en terre tout l’hiver, et repart au printemps :

Les 3  « Fairy » :

Dans la mare, cet été, il y a eu beaucoup de mouvements (si je puis dire).
Les grenouilles (on en a compté 8 en même temps), prenaient le soleil sur les feuilles des nymphéas, ou sur la petite terrasse de la mare, quand soudain, des crôôôa se sont fait entendre !

Mais que vois-je 😆  :

Les pommes, en toute petite quantité, sont bien mangées par insectes et chenilles :

La vigne vierge prend déjà des couleurs :

Valentin le chat sauvage, vous présente les pailles et les chaumes (mochetés) du jardin !

Question subsidiaire, quelle est cette fleur? un bisou à celui/celle qui trouvera :

Nymphéa se mirant dans l’eau :

Bonne journée à tous !

en espérant que les pluies annoncées arrivent enfin 😐 

 

Edit vendredi matin : il a enfin plu cette nuit, 7 mm, je ne cache pas ma joie!

Avec un gros coup de vent car le parasol a volé sur la terrasse, ainsi que le fauteuil en fer 😐 

 

La gazette du jardin, part 7

Je n’ai guère publié de photos du jardin fleuri cette année, pourtant les rosiers ont été particulièrement généreux, avec une abondante floraison.

« New Dawn » :

Tous les rosiers étaient concernés, je n’en avais pas taillé la plupart, et je ne sais pas si cela a provoqué ces centaines de roses.

Maintenant il me faut les tailler, et les nourrir, et cela va être un sacré boulot !

« Ballerina » :

Mais la vue de tous ces rosiers éclatants, vigoureux, exubérants a bien été cette année extraordinaire  🙂 et surtout réconfortant.

Sur les arches du sous-bois, la clématite armandii ne laisse guère de place à « Albéric Barbier », il va falloir que je remédie à cela ! Mais elle est si jolie 🙂 

« American Pillar » est toujours à l’ombre, mais il cherche le soleil :

« Purple Rain » au premier plan :

Il reste heureusement quelques roses ainsi que les vivaces d’été qui commencent à fleurir.

Pois de senteur « Beaujolais » et « Wedding Day » :

L’écureuil tout rouillé et la vieille cage :

Sur l’arche menant au sous bois, le rosier « Jean Marie Pelt » grimpe à droite et à gauche il y a « Louise Dupin.

J’ai planté le rosier « Jean Marie Pelt » quelques jours avant sa mort, qui m’avait beaucoup attristée. J’ai eu la chance d’assister à une de ses si intéressantes conférences. Il était Lorrain comme nous. Cette rose est ravissante 🙂 

Derrière la scabieuse, on aperçoit le rosier « Louise Dupin » :

Devant la serre, j’ai enterré un grand pot plastique profond de 60 cm (trouvé chez actio..), et planté une nymphéa naine (c’est un bébé de celle de la grande bassine) :

« Vanille Fraise » dans la soirée :

Le toit végétalisé de la cabane du potager est envahi par le lierre :

Ce rosier sans souci, qui se bouture extrêmement facilement, est « Léonard de Vinci » :

De chaque côté de cette arche, la clématite « Etoile Violette » et « Léonard de Vinci » :

« Paul Himalayan Musk » a maintenant 3 ans :

Un iris près de la mare :

A l’arrière plan, la clématite « Julia Correvon » qui fait un caprice en ce moment. Je suppose que c’est la sécheresse 🙁 

Et enfin, le cotinus « Royal Purple » :

Bonne journée à tous !

 

La gazette du jardin, part 6

Je dédis ce billet fleuri à la généreuse Camille, qui aujourd’hui nous annonce qu’elle veut arrêter son blog, pour différentes raisons …. allez lui faire un petit coucou  🙂

Je suis très triste, pour la fin de son blog, mais aussi parce que son jardin a été une inspiration pour moi, et Camille m’a envoyé au fil des années de nombreuses plantes, qui ont bien repris au jardin.

A chaque promenade, je me dis, tiens une plante du jardin de Camille … et j’en suis heureuse ! 🙂 

Je ferai plus tard un billet sur ces cadeaux.

« Martin des senteurs » :

« Madame Alfred Carrière » :

Clématite « Giselle » :

« Madame Isaac Péreire » :

Clématite « Ernest Markham » :

« Albertine » (en avance de 15 jours) :

Clématite « Broughton Star » :

Cotinus « Grace » :

La fleur originale du géranium « Catherine Deneuve » :

Etrangeté encore, deux coloris sur le même pied d’ancolies ?

Premières nigelles :

Monnaie du pape :

Devant le bureau, cela sent divinement bon :

Bizarrerie, des fleurs roses dans le châtaignier ! (non, c’est le weigelia planté au pied qui cherche le soleil 😉 

Aujourd’hui il fait beau en Bretagne sud, mais il a neigé dans le massif Central, le changement climatique ?

Bonne journée à tous, et j’embrasse Camille très fort.