Journée raku

Ce mardi, journée raku à l’atelier de Richard.

Une bande 😀 de 4 nénettes dingues de poterie, et une seule cuisson raku dans l’année.

Nous avions donc fabriqué quelques pièces pour le raku. C’est une journée particulière, surtout quand il fait beau, comme mardi, que nous passons devant le four à papoter et surtout à bien manger (repas concocté par les autres potières bonnes cuisinières). Nous attendons cette journée comme une récompense pour tous les travaux de l’année, même si les résultats ne sont pas toujours ensuite à la hauteur des espérances (ah, cher raku, tu n’en fais qu’à ta tête..).

J’ai décrit le mode opératoire du raku dans ce billet, alors s’il vous plait de le connaitre, cliquez !

et si voulez voir mes autres réalisations en raku, il suffit d’entrer raku dans la case recherche, tout en haut à droite du blog (Ou de cliquer sur ce bouton bleu)

Le four rempli (on peut voir en avant plan mes 2 vide-poches et mon petit lapin) :

En cours de cuisson (la température doit atteindre 945°C) :

Porte ouverte, la terre est en fusion :

Mon petit vase jaune et cuivre (plongé dans la sciure, il brûle, recouvert de sciure, le choc thermique  se produit) :

Pour le fun, un champignon au chapeau jaune (la terre est rouge à la sortie du four) :

Sorti de la sciure, il doit refroidir encore un peu, il est donc plongé dans de l’eau froide :

Le voici après un bon nettoyage :

Détail des craquelures :

Le vase bleu a deux faces, l’une plongée dans la sciure, devient cuivrée (du fait de l’oxydation de l’émail), l’autre, restée sans couverture, est devenue bleue, mais quasi sans craquelures :

Les craquelures sont tout à fait aléatoires :

Un pêle-mêle de nos pièces :

Encore une petite démo, un bol plongé dans la sciure, qui prend feu, on le recouvre très vite de sciure pour enclencher le processus :

Nos meilleures pièces ne passent pas au raku; en effet, les différences de températures sont trop importantes et elles risquent de fragiliser, voire de casser la pièce (c’est arrivé à chaque cuisson raku).

Donc les pièces que je vous présente sont des poteries simples, sans fioritures, très « solides », sans enjolivements.

Rien de transcendant, mais j’aime la cuisson au raku pour son air de fête autour du four 😛 

Bonne journée à vous, encore une fois sous une température excessive ..

plus récents plus anciens
Me notifier des

J’adore ton champignons et ses craquelures!
Et aussi ton vase bleu! Comme ce doit être amusant à faire!

ouf ! enfin mon ordi fonctionne ce matin , je trouve tout cela bien intéressant et je regrette bien que ce cours n’existe pas chez moi , bises

Emmanuelle

Bonjour Catherine ,c’es magique de voir chaque photo ,et au final le champignon là je craque une petite merveille .J’aime les tentes du vase .
Une journée qui doit être bien agréable .
Une belle soirée Catherine .
Emmanuelle

J’adore tes explications détaillées et le résultat: quelles petites merveilles !
Aude.

Je retrouve là l’atmosphère de nos séances raku : même journée passée à rire, bavarder … et manger !!!
décidément j’aime beaucoup tes champignons !!
bisessss

Que c’est beau….

J’adore !!! Ton champignon, les vides poches… Lorsque je m’achète de la petite vaisselle, je lorgne toujours les pièces en raku.

J’admire ton travail et celui de ta bande !
Puis des réalisations qui te serviront, ce qui est chouette.
Je viens de regarder tes champignons, j’imagine de jolies décos au jardin.
Bonne journée

Je suis très fan du raku, mon rêve serait d’avoir un petit mouton du Suffolk en raku. Il y a à Pleyben sur les bords du canal un atelier de poterie, et la femme qui l’anime est vraiment très talentueuse, cela me tenterait bien il faut que je me renseigne. Coup de coeur pour ton délicieux champignon. Belle journée Catherine, avec la valse de quelques arrosoirs sans doute ! La Bretagne n’est plus la Bretagne en ce moment. Bizzzzh.

Mimi lechat

Belle démonstration !

MAgnifique, quelle bonne journée ça a dû être ! Je trouve le petit vase de deux couleurs très sophistiqué malgré sa simplicité. J’aime beaucoup ce que tu fais, c’est toujours épuré avec le petit détail plein d’imagination. Bonne journée Catherine