La saga des tomates, part 5

Vous vous rappelez certainement 🙂  🙂  🙂 ma petite série sur les tomates, que j’ai commencée en été 2015, dans ce billet. Je vous expliquais comment je récolte les graines de tomates de mon potager.

La serre en verre :

1 2

Au printemps, dans ce billet, j’ai semé les graines récoltées quelques mois plus tôt.

Dans le suivant, ici, je rempotais les petites pousses.

Matin du 8 juillet :

3

Dans le dernier billet, celui ci, je vous ai montré ma façon de planter les pieds.

Cela fait presque 2 mois que tous les pieds grandissent sagement dans les deux serres.

3A

La serre du potager (vous pouvez voir sa construction dans ce billet) :

4

J’ai du les tailler plusieurs fois déjà, la croissance sous protection de la serre est impressionnante. J’ai laissé pousser deux « têtes » sur certains pieds, quand la place ne manque pas.

Pour la variété Russe (de Freddy, SOL 2016), le pied ne pousse pas de façon exubérante (croissance déterminée).

5 6

Les tomates sont encore petites, et très vertes. La récolte se fera bien plus tard que les autres années.

J’imagine que c’est la conséquence des conditions climatiques du printemps, le manque de chaleur étant la principale cause. Il y a beaucoup de bouquets de fleurs, mais je trouve que cette année, les insectes butineurs ne sont guère présents. Il me semble qu’ils sont absolument indispensables pour la formation des fruits et des légumes.

7 8

Et chez vous, avez vous déjà dégusté vos tomates ?

Bon après midi !

 

8
7
6
5
4
3A
3
2
1
plus récents plus anciens
Me notifier des

Super la saga des tomates, elles ont l’air bien vigoureuses. J’aime bien voir comment les autres s’y prennent. J’ai vu un truc dans « gardener’s world » pour aider à la pollinisation : il s’agit d’imiter les vibrations du bourdon se posant sur la tomate en utilisant une brosse à dents électrique. ça provoque une réaction des étamines qui éjecte du pollen. C’est un peu contraignant 🙂 ! Sinon, ce que je fais, c’est secouer les pieds régulièrement (avec délicatesse). J’ai l’impression que ça marche car, cette année, contrairement à l’été 2015, peu de fleurs ont avorté.

rolande

Magnifique serre avec les tomates
Ici dans l’yonne nous avons eu beaucoup de mal pour les tomates, car beaucoup d’eau, d’où traitemeent bouillie bordelaise.
En effet il n’y a pas eu beaucoup d’insectes polinisateurs, donc beaucoup de fleurs mâles, sans fruit;
Mais une tomate coeur de boeuf, qui a rougi, et qui sera mangeable dans pas longtemps. Par contre, il faut que le soleil revienne

très peu de tomates sur les pieds ?ce ne sera pas une bonne récolte ! celles qui poussent sont bien vertes , bonne soirée

Tes rosiers sont magnifiques, ici leur feuillage est vraiment trop malade pour espérer les prendre en photo. Je composerai donc des bouquets cet été. Certaines tomates commencent à rougir, mais les pieds sont encore malingres.

Oh lala, j’ai bien réussi le semis de tes petites graines et les plants sont en fleurs mais encore bien loin de pouvoir faire une petite cueillette ! Bon week-end

Mimi lechat

Fin juin, j’en ai récolté 3 ou 4 de deux variétés précoces : stupice et matina.
Graines à disposition pour 2017, si tu veux.

Toinon

Oui Cate, ce midi nous avons « savouré » nos deux premières tomates Fandango ! Elles n’étaient pas bien grosses, mais bien rouges !
Je crois que tu vas avoir une récolte gargantuesque !

Pas encore non : beaucoup de fleurs et quelques grappes encore vertes. Le soleil est arrivé juste à temps car le mildiou commençait à se propager dans le potager. J’ai pulvérisé au purin d’ortie et les dégâts semblent s’être stabilisés. Je croise les doigts.
*des bises, Cathie et une douce journée*
Cécile

Nous avons testé les tomates cerises une année mais ce ne fut pas un grand succès! Il faut dire qu’on s’y est pris beaucoup moins sérieusement que toi!

Mon dieu, chez nous les tomates sont encore en fleur ou il y a de toutes petites boules vertes … même pour celles qui poussent à l’intérieur! Si ça continue comme ça on ne mangera pas de sandwiches aux tomates cette année!