L’archipel des Shetland

Cet été nos vacances nous ont conduits dans les iles Orcades puis dans l’archipel des Shetland, tout au nord de l’Écosse.

Attention billet très long 😉

L’archipel des Shetland est composé d’une centaine d’iles, dont 16 sont habitées, au nord des iles Orcades et à l’ouest de la Norvège. Mainland (l’ile principale des Shetland) est à la hauteur de Bergen, en Norvège, à environ 350 km.

Lerwick, la capitale, est bien plus proche de Bergen que de Edimbourg :

 

Au fond, l’ile de Bressay, qui enferme Lerwick :

La présence de l’homme est attestée depuis la période du mésolithique (entre moins 9000 et moins 6000 avant J-C). De très nombreux et superbes sites archéologiques (environ 5000) ont été découverts sur ces iles, la plupart sont très bien conservés et font le bonheur des touristes (oui oui j’adore toutes les vieilles choses)(les plus anciens sites datent de moins 4300 avant J-C).

Le site de Jarlshof, tout au sud de Mainland (je ferai plus tard un billet) :

A Lerwick, Clickimin Broch :

 

 

Les iles Shetland furent sous la domination viking et scandinave jusqu’à la fin du 15ème siècle. Une princesse norvégienne reçut en dot les iles Shetland lors de son mariage avec un roi écossais, et les iles sont devenues ainsi écossaises.

Certains Shetlandais parlent encore une vieille langue héritée du viking, le shetlandic (mais c’est anecdotique). Les habitants sont extrêmement fiers de leur origine viking.

Le climat est océanique, caractérisé par de longs hivers doux et des étés courts et frais (je confirme! 😀 ). Températures moyennes en hiver de 6°C et de 13°C en été (tiens comme ici en novembre.. 😉 )

Il pleut et vente environ 250 jours par an. La météo est très changeante, avec beau temps et pluies alternant plusieurs fois par jour (tiens, comme en Bretagne en hiver..)

(A ce moment là, la canicule sévissait en France 😆 )

L’archipel des Shetland est très découpé, ainsi tous les points de l’archipel sont à moins de cinq kilomètres de la mer. Les côtes se dressent souvent en falaises abruptes. Le point culminant des Shetland est à 450 m d’altitude.

Les plages y sont magnifiques (et certains se baignent, br….) mais peu nombreuses.

La magnifique plage de Saint Ninian et l’ile au fond :

N’est ce pas magnifique ?

Vue depuis l’ile (la brume montait) :

La plage de Breckon Sands sur l’ile de Yell :

D’autres plages :

Le paysage des Shetland est marqué par les pâturages verts des moutons, les grands espaces tourbeux encore exploités et surtout par l’absence totale de forêts et d’arbres, ce qui fait un paysage relativement désolé et sauvage (exactement comme l’Islande, c’est incroyable!).

On trouve de splendides maisons restaurées, typiques de l’ile, comme celle du musée « Shetland Crofthouse » qui date du 19e siècle. C’était un quotidien familial bien austère. Cette blackhouse est située dans un environnement magnifique avec un panorama incroyable sur la mer.

Le fiddle, traditionnel violon celtique :

Le bateau quille en l’air forme le toit de cette petite dépendance :

Je n’oublie pas le « Shetland Museum & Archives » à Lerwick, un petit bijou d’écomusée qui présente l’archipel depuis sa formation jusqu’ aujourd’hui.

Les femmes de l’ile partaient travailler en Angleterre comme domestique :

Aujourd’hui, les principales sources économiques de l’archipel sont l’industrie pétrolière, la pêche, l’agriculture (les moutons 😉 ), l’artisanat, sans oublier le tourisme !

Et qui ne connait pas les mignons poneys Shetland ?

L’emblème de l’Ecosse :

Drapeau officiel des Shetland :

Un petit bonus, remarquez l’agilité de ce goéland très friand des « fish and chips » d’un touriste français mangeant sur le port (sous la pluie), n’ayant pas trouvé de resto ouvert (une denrée plutôt rare à Lerwick et sur l’ile). Pour la petite histoire, que croyez vous qu’il arriva ? le volatile en question a attrapé le fish des mains du-dit touriste (à qui il avait échappé) et s’est envolé avec.. 😛 

 

 

Précision : le dit touriste et le chéri ne font qu’un 😀

Je n’ai fait qu’un petit tour succinct de l’archipel, je ne peux que vous encourager à aller de vous-même admirer les beautés naturelles de ces iles.

A suivre, une rando extraordinaire dans la réserve de Hermaness sur l’ile d’Unst, et d’autres lieux incroyables.

A bientôt, bonne journée à tous

 

Bon anniversaire, et gros bisous N.

20
Poster un Commentaire

11 Nombre de réponses
9 Nombre de commentaires imbriqués
5 Abonnés à cette discussion
 
Commentaire le plus populaire
Comentaire le plus plus animé
12 Commentateurs
  S'inscrire  
plus récents plus anciens
Me notifier des

Bonsoir Catherine,

C’est magnifique, tout simplement. Jusqu’au climat que j’aime, moi qui suis né à Londres, ai grandi à Brest et passé mes vacance en Irlande.

Je vais réfléchir à un voyage. Ma grande fille n’a pas pu participer au voyage de classe en Angleterre à cause de son handicap. Je lui ai promis un séjour tous les deux dans un pays anglophone et elle hésite entre Écosse et Irlande (elle a le même point de vue que moi sur le climat 🙂 ).

Elle va avoir le plaisir de lire ton article qui pourrait, sait-on jamais, faire pencher la balance…

Amitiés,

Enfin! Ce reportage tant attendu sur ton périple nord-écossais est arrivé! Je suis enthousiasmée par ton récit et tes photos qui me rappellent tout ce que j’ai aimé là-bas. A l’exception de la météo, car nous avons visité les Shetlands sous un temps caniculaire. Si, si! Ça arrive! Les falaises, les cabanes au toit en barque renversée, les poneys, les incroyables plages de sable fin, les moutons, l’omniprésence de la pierre dans les paysages et dans les constructions. Je me prend direct une grosse bouffée de nostalgie. Tu as bien ménagé le suspens sur le touriste dépouillé de son fish,… Read more »

Toinon

Beaux paysages, belles photos ! Je me suis régalée ! Je ne voyais pas ces iles aussi vertes, et les moutons aussi blancs !
Dommage qu’il y est si peu d’arbres.Bonne journée, Cate. Bisous.`

Je me suis régalée à la lecture de ton billet, pas si long que ça d’ailleurs ! Tes photos me parlent, j’aime ces paysages très verdoyants et un peu austères en grande inconditionnelle de l’Ecosse que je suis ! J’ai connu la même mésaventure avec une mouette et un cornish pastie sur un port de Cornouailles il y a deux étés. La mouette a effectué un vol en piqué et a volé le repas de la personne qui était en train de le manger sans que celle ci ne puisse rien y faire !
Bises Marie *

Elmo

Magnifique j’adore même si le temps est triste …
merci d’avoir partagé tes photos de vacances

Ho la la ! quels magnifiques étendues !!! quel beau voyage !! merci pour ce superbe partage qui oxygène la tête !!! et cette photo de fin …. j’adooooore !!
Bises …

Merci Catherine pour ce beau voyage! Ces immenses étendues, vierges d’habitation doivent apporter un sentiment de liberté. A l’époque, la vie devait être austère quand même, surtout l’hiver… D’autres reportages vont suivre! chouette! C’est un vrai plaisir de te suivre, tu es une guide très intéressante 🙂 Bon lundi Cath! Grosses bises

Nh

Très beau reportage ! les cotes ressemblent comme deux gouttes d’eau à belle ile en mer je trouve..! Et merci 🙂

Je suis sur un petit nuage Catherine, splendide ! Tu fais des voyages vraiment magnifiques et je t’envie. Ces photos sont sublimes, les plages bien sûr mais gros coup de cœur pour la première où l’on verrait bien s’y jouer un film d’époque. Voilà qui va encore plus me faire rêver (si c’est encore possible) de ce pays que aime tant. Dis, ne te sentirais-tu pas l’âme d’une organisatrice d’un petit séjour à travers les jardins anglais, il y aurait des amatrices tu sais ! Merciiiii pour cette belle évasion, la pluie fracasse en ce moment les carreaux grrrrrr !!

Qu’est-ce que c’est beau ! Cela fait quelques années que j’ai envie d’aller voir ça, là tu m’en donnes encore plus envie. Tu as du revenir apaisée après avoir vu tout ça ?

Magnifique reportage! Ces paysages sauvages sont à couper le souffle. Et quel bonheur ça devait être d’être loin de la canicule…
Bisous, Véro.