Bonne fête Papa

De jolies fleurs d’hortensias pour souhaiter une belle fête à mon Papa …

Avec de gros bisous

Et toute une collection de bleus :

Un gros poutou ♥♥♥ à mon chéri dont c’est aussi la fête !

Bon dimanche à tous !

 

Le jardin du conservatoire botanique national de Brest

Le dernier jour du mois de mai, je suis allée me promener dans un endroit très particulier, le jardin du conservatoire botanique national de Brest.

 

C’est grâce à un billet de Nathalie, du joli blog “Un petit jardin sur la terre”,  que j’ai appris l’existence de ce jardin.

Je l’ai parcouru du début de la visite, jusqu’à la plage du Moulin Blanc, aller et retour.

Une promenade d’environ 3 heures, mais j’ai fait beaucoup d’arrêts. Je pense qu’en une heure et demi, on peut le visiter parfaitement sans se presser.

J’ai repéré un nid occupé, mais je ne reconnais pas l’oiseau .. de l’aide ? merci

 

Ne vous attendez pas à un jardin classique, car ce conservatoire a été créé entre les communes de Brest et de Guipavas dans un endroit improbable, le vallon de Stang-alar (le vallon de Saint-Eloi).

Il y a énormément de variétés végétales, (il suffit de grimper dans les bois le long des falaises pour les apercevoir) dont des arbres somptueux dans ce vallon :

Anciennement utilisé comme carrière (on aperçoit d’ailleurs les superbes falaises au dessus des étangs), le vallon du Stang-Alar se déroule le long de la rivière.

Plus tard, la rivière fut utilisée pour alimenter en eau Brest (ce qui démontre sa pureté).

Des canards animent la visite :

Ensuite, il fut utilisé comme dépotoir par les habitants riverains.

Dans les années 1970, un pépiniériste nommé Jean-Yves Lesouëf, a l’idée de créer le premier jardin au monde dédié à la culture, à la conservation et à la présentation de plantes en voie de disparition.

Les falaises :

A partir de 1971, grâce aux efforts des associations riveraines, soutenues par les institutions et plus particulièrement la Communauté Urbaine de Brest, le vallon renaît.

Au début des années 80, les travaux, financés par Brest métropole, commencent.

Le gunnera :

La case ronde traditionnelle Kanak (Nouvelle Calédonie) :

La bambouseraie :

Les fougères arborescentes :

L’étang vu de haut, près des eucalyptus géants :

Tout à côté de l’étang, Takahi, c’est un tiki polynésien de style marquisien, sculpté dans un eucalyptus du jardin, il est le symbole protecteur de l’union des hommes et de la nature :

Entièrement réaménagé, le vallon du Stang-Alar d’environ 30 hectares, et de 1,5 km de long, abrite désormais le Conservatoire botanique national de Brest. Il est constitué de plantes en provenance du monde entier, qui jouissent du microclimat favorable régnant dans ce vallon encaissé.

Une promenade empreinte de calme, de sérénité, et de beauté, à ne pas manquer ! Des balades enrichissantes, pour les familles, et les photographes !

Les plantes sont regroupées par origine géographique créant ainsi une succession d’ambiances qui confèrent toute son originalité à ce jardin unique. Début du voyage en Armorique, puis détour par la Méditerranée et l’Asie, avant de terminer en Amérique ou Australie. Les bruyères et les chênes bretons grandissent ici en compagnie de l’Echium des Canaries, de l’Euphorbe des Açores, du Cyprès du Cachemire ou encore du Cocotier du Chili.

Le jardin possède aussi des serres tropicales, ouvertes en mai et juin pour les groupes, scolaires ou particuliers, donc il faudra que j’y retourne à une autre époque. Cet espace regroupe 95% des espèces menacées dans le monde.

On sort en bas du jardin, et à la fin du parcours, on arrive sur la plage du moulin blanc, tout près d’Océanopolis.

Le pont de l’Iroise, au fond :

Près d’Océanopolis :

Et pour vous remercier d’avoir lu ce billet jusqu’au bout 😛  😛 

un petit ♥ :

Le jardin conservatoire se visite gratuitement toute l’année. Il est ouvert de 9h à 19h au printemps et à l’automne, jusqu’à 20h l’été et 18h l’hiver.

Bonne journée !

 

Point météo

Il fallait bien un billet spécial dans ce blog, avec toutes les anomalies météorologiques enregistrées en France ce mois de mai.

Depuis le mois de janvier, je rédige en fin de premier billet de mois, un point météo sur les températures et la pluviométrie de mon petit coin de vie.

Je comprends bien que cela n’intéresse pas grand monde, mais je vous invite à aller sur le site de infoclimat, afin d’y rechercher la climatologie de votre propre ville. Vous verrez, c’est extrêmement intéressant, surtout pour les jardiniers …


C’est très instructif. Le réchauffement climatique n’est pas qu’une idée de savant fou !

Ce mois ci j’innove, car j’ai remarqué que les résultats pluviométriques de la personne qui collecte pour infoclimat dans ma petite ville doit habiter assez loin de chez moi, car nous n’avons pas les mêmes résultats.
En effet, ma commune est très étendue, et si cette personne habite tout au nord, l’eau du ciel qui lui tombe sur la tête n’est pas la même qu’ici dans notre jardin.

J’ai fait une rapide recherche, et on pourrait à peine mettre 2 fois ma commune dans Paris intramuros.

CQFD.

Vous imaginez bien qu’avec les averses très localisées, cette différence peut être majeure. Notre jardin se situe à 2 km à vol d’oiseau du bord de mer, les orages passent toujours au nord, et ils évitent soigneusement notre petit village .. parfois je rage !

Je vais essayer de noter scrupuleusement (oui oui 😛 ) la pluviométrie dans mon jardin dès le 1er juin.

Je ne m’en remettrai donc pas exclusivement aux relevés de infoclimat, notamment pour les relevés de pluie.

Ce printemps nous avons investi dans 2 nouvelles cuves de 1000 litres (dont celle ci) pour récupérer l’eau du ciel. Nous avons donc maintenant 7500 litres de réserve d’eau. Oui mais seulement s’il pleut ..

L’an dernier, il a très peu plus dès le mois de juin, et nous avons galéré pour arroser le potager. Cette année, je pense que nous allons encore une fois avoir de gros soucis. La sécheresse me semble sévir à nouveau ici.

Mais je n’oublie pas toutes les personnes qui ont été durement touchées en France par les centaines d’orages qui ont fait de gros dégâts au mois de mai.

Les températures ont fait le yoyo, de bien frais à caniculaire. Elles ont peut être été la cause de tous ces chambardements.

J’ai vu des reportages incroyables et désolants. Des torrents de boue, des grêlons gros comme des balles de ping pong, des inondations, une voiture ensevelie sous la grêle, des cultures anéanties, des jardins dévastés 🙁 !

Espérons que le mois de juin soit plus calme 🙂 

Et comme d’habitude, voici les résultats météo de ma commune :

 

En mai 2018, il a froid en début de mois, et en moins d’une semaine, il y avait presque 30° de différence!

La moyenne est de 9,2°C le matin et 21,3°C l’après midi. C’est élevé pour ma commune.

La pluviométrie donne 57,6 mm. Par contre ici, il n’a plus que 21 mm du 26 au 31 (au lieu de 40 mm pour infoclimat).

Donc moins de 40 mm pour ici, soit à peine 40 litres d’eau par mètre carré (4 arrosoirs), la sécheresse 🙁 .

En mai 2017, les températures moyennes étaient de 11,2°C et 20,5°C. Températures normales pour ma commune. Il a fait plus de 30°C les 25 et 26 mai. Rare !
Il a plu 77 mmm d’eau, 77 litres d’eau par mètre carré. Peu.

En mai 2016, comme cette année, le premier jour a été très froid, et comme cette année, en quelques jours, 25°C de plus !

Les moyennes sont raisonnables, 10°C et 19,3°C.

Il a très peu plu, 32 mm, 32 litres d’eau au mètre carré, 3 arrosoirs, quasi rien …

En mai 2015, les températures ont été très raisonnables, avec une moyenne de 9,2°C et 17,6°C, on pourrait presque dire frais.

Il a peu plu, 60 mm d’eau, 60 litres au mètre carré.

En conclusion, il pleut très peu en mai ces dernières années dans ma commune, juste assez pour que les mauvaises herbes poussent, mais pas assez pour arroser confortablement le jardin.

Je vous souhaite à tous un bon début de mois de juin et un WE au jardin ! 😛 

 

 

 

 

Bonne fête Maman

Pour ma Maman , que j’aime de tout mon coeur, bonne fête ! je t’embrasse très fort !

Toutes les roses sont “New Dawn” :

“New dawn” la bien-nommée, et quelques compagnes du jardin.

 Bonne fête à toutes les mamans !

 

 

5 ans !

Mon blog a 5 ans aujourd’hui ! Je suis toute émue à la pensée que depuis ce 22 mai 2013,  j’ai posté plus de 520 billets et des centaines de photos ! 😛 

Rose “Belle des Fagnes” :

J’avais pour objectif, à l’époque, de partager avec vous, ma passion de la poterie, des voyages et surtout du jardinage …

Petit matin sur la terrasse : roses “Madame Alfred Carrière”, “Madame Isaac Péreire”, “Martin des Senteurs”, “Abraham Darby”  :

Je ne sais pas si j’ai atteint ce but, mais pour le blog, atteindre l’âge vénérable de 5 ans est un bel exploit …

Rose “Elégante Danseuse” :

Ces derniers mois, j’ai eu de gros coups de mou (toutes les blogueuses se reconnaitront), parce qu’éditer un article qui vous prend parfois des heures, entre l’écriture et la recherche de jolies photos, est souvent un challenge …

J’aime publier des photos plaisantes, et si le texte est souvent réduit au minimum, c’est pour ne pas écrire trop de boulettes que je regretterai ensuite 😕 .

Ma pivoine préférée :

Mais égoïstement, j’avoue que je rédige ce blog pour moi aussi, comme les adolescents écrivent un journal intime pour fabriquer leurs souvenirs.

Rose “Katherine Zeimat” :

Aujourd’hui, j’aimerais, comme il y a 2 ans sur ce billet ou il y a 3 ans sur celui-ci, vous connaitre un peu mieux.

Roses” Pink Cloud” :

Rose “Madame Alfred Carrière” :

Oui, vous qui passez ici secrètement, oui, vous qui vous cachez derrière l’écran, proches, ami(e)s, inconnu(e)s, partagez avec moi un peu de vous, votre prénom ou un pseudo, votre lieu de vie ou pas, vos suggestions de sujets, vos sentiments sur le blog  ? Quelques mots sur vous ?

Roses “Astronomia” et “Purple Rain” :

Bien sûr sans obligation aucune.

 Rose “Falstaff” :

Au fond le gigantesque rosier “Mutabilis”, en avant plan, les roses de “Gentille Demoiselle” et le rosier blanc à droite est “Prosperity” :

Ne vous inquiétez pas si votre commentaire n’apparait pas de suite, je l’approuverai plus tard.

Rose “Sharifa Asma” :

Rose “Prosperity” :

Comme vous le savez, un blog vit également de la participation des lecteurs, et cela me ferait bien plaisir, un peu comme un cadeau d’anniversaire : lol: !

Et un grand merci à mes lectrices qui commentent régulièrement (elles se reconnaitront 🙂 et je les bise ).

J’aime votre prose, vos compliments, votre empathie, vos remarques constructives.

L’entrée du jardin, avec le rhododendron “Anna-Rose Whitney” et les céanothes ” Trewithen Blue”.A droite, le rosier “Ghislaine de Féligonde” en devenir, et devant “Maréva”.

Merci à mes abonné(e)s 😉 et à ceux et celles qui passent ici de temps en temps.


Et surtout de gros gros mercis à mon chéri ♥♥♥♥♥, qui assure avec talent et dévouement la partie technique de mon blog.

Et last but not least, dimanche midi, l’embouchure de la Laïta et le Finistère :

L’ile de Groix au loin :

A vos plumes !

Et bonne journée à tous 😉