Petits faucons deviendront grands

Ce dimanche, j’ai passé un long et agréable moment à regarder le papa faucon pèlerin (ou la maman)(je ne sais faire la différence) nourrir ses petits avec un pigeon.

Je vous rappelle le lien vers le site “Faucons pour tous”.

Un couple de Faucons pèlerins a établi son nid au cœur de Bruxelles, sur l’une des tours de la Cathédrale des Saints Michel et Gudule, à deux pas de la célèbre Grand Place ! Ce monument incontournable de la Capitale belge abrite ces rapaces depuis 2004.

L’oiseau avait complètement disparu de Belgique, et de la majeure partie de l’Europe, pourchassé par les braconniers et empoisonné par les pesticides. Il est revenu s’installer au milieu de la cité, au milieu des hommes. Et il a été tellement bien accueilli, que l’on compte maintenant pas moins de 12 couples dans la Ville.

Leur vue ultra perçante leur permet de voir à plusieurs kilomètres, au-delà des limites de la ville !

Depuis leur arrivée, ces magnifiques et incroyables oiseaux – ils sont les animaux les plus rapides du monde avec des pointes à 400 km/h en piqué et 100 km/h en vol horizontal – ont niché chaque printemps avec succès sur l’édifice millénaire. Dans l’intervalle, au total, 45 fauconneaux ont pris leur envol depuis la cathédrale.

Nous pouvons, à toute heure du jour et de la nuit, observer en direct la vie de ces petits fauconneaux. Il est absolument exceptionnel d’être au plus près du nid.

Les trois fauconneaux ont été nourris consciencieusement l’un après l’autre avec beaucoup d’équité par le parent. Il y a deux mâles et une femelle, qui ont été bagués il y a peu.

Que pensez vous de l’initiative de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB ) en association avec la Commission Ornithologique de Watermael-Boitsfort ?

Le principe du projet est simple : permettre aux petits et grands, navetteurs et citadins, amateurs passionnés et touristes d’un jour, d’observer en détail le déroulement de la nidification d’un couple de Faucons pèlerins.

Le parent s’alimente également :

Le bébé recrache les plumes accrochées à la chair :

Chaque printemps, en avril et en mai, le public est invité à venir découvrir les secrets des faucons grâce à deux caméras miniatures installées dans le nid, à quelques centimètres des œufs. Les images sont transmises vers des écrans, disposés derrière les vitres d’un poste d’observation installé pour l’occasion sur le parvis, au pied de la cathédrale.

Entre 2004 et 2016, 45 fauconneaux ont pris leur envol de la cathédrale des Saints Michel et Gudule.

Ne sont ils pas trognons?

Ces photos sont en fait des copies d’écran en live, alors pardonnez leur médiocre qualité.

NB : Les textes en bleu et en vert sont des copies du site.

Bonne journée à vous tous 😀 

  1. Malo dit :

    C’est génial cette initiative! Pédagogique, fascinant! Un plaisir de les regarder!

  2. Brigitte D dit :

    C’est une excellente initiative aussi bien pour les petits que pour les plus grands, c’est très instructif !
    Merci d’avoir mis le lien
    BISES

  3. Je suis fascinée !!!
    Et puisque j’y suis, j’en profite pour te dire que j’ai lu toutes tes publications ; ton jardin me fait rêver : tu as en modèles XXL toutes les plantes que j’ai en miniatures parce qu’installées depuis peu.
    Je te fais des bises énormes !

    • Catherine Catherine dit :

      merci Aline, je vais aussi sur ton blog, mais tu as moins le temps en ce moment, dommage pour nous! grosses bises, bonne soirée

  4. Elmo dit :

    C’est super ; j’adore
    merci de nous faire des résumés 😉
    Bonne semaine

  5. Ils ont bien grandi depuis ton billet précédent ! Je viens de cliquer pour aller les voir en direct, et un des petits m’a montré à quelle vitesse il expulsait une jolie fiente……cours de zoologie en direct!

  6. wivina dit :

    Ils sont craquants…..

  7. Toinon dit :

    J’ai beaucoup de plaisir à revoir ces fauconneaux, merci Cate ! Je n’arrive tjs pas à ouvrir la “fenêtre” pour les voir en permanence, dommage.
    Bonne journée, les filles ! Bises.

  8. C’est une initiative très intéressante, et on voit bien que la présence des caméras ne les dérange pas du tout. Incroyable la vitesse à laquelle les bébés deviennent aussi gros que leurs parents! Bisous.

  9. jacqueline. dit :

    En effets ils sont beaux (pauvre pigeons !)
    Avec cette nouvelle nichée et les 12 couples sur Bruxelles…la relève est assurée, Si l’on compte deux bbs par nichée, l’année prochaine : une vingtaine de couples ? Mais je ne connais pas la maturité sexuelle chez les rapaces ?
    Bonne journée

  10. Estelle dit :

    Ils sont devenus aussi gros que le parent !! C’est impressionnant le changement en si peu de temps.

  11. Emmanuelle dit :

    Merci pour ce superbe reportage ,qu’ils sont mignons et les nourrir n’est pas une mince affaire .
    Un rée plaisir de suivre cette belle initiative .
    Belle journée Catherine ici sous le crachin du Nord aujourd’hui .
    Emmanuelle

  12. camille dit :

    un reportage très intéressant , bonne journée

  13. Marie-Claude dit :

    Superbe reportage très instructif sur ces oiseaux de proie aux performances étonnantes :
    La vitesse à 400km m’impressionne ainsi que leur vue si performante !
    MC

Les commentaires sont fermés