Point météo août

Point météo qui en suit un autre tout récent, je suis sûre que je vous ai déjà tous perdus sur cet article  😀 😉 !

Mais j’assume, ces billets météo me sont absolument non indispensables mais bien utiles, notamment pour les explications de non-rendement au potager.
En fait ils éclairent un peu plus la notion de réchauffement climatique de ces dernières années dans ce coin de France où nous habitons.

Rappelez vous, il y a quelques années (disons les dernières cinquante années du 20ème siècle, une période que les moins de 20 ans n’ont pas connu 😛 ), la Bretagne avait cette réputation :

Les campeurs étaient soumis aux précipitations estivales, mais LE campeur qui venait passer ses vacances en Bretagne était un inconditionnel de cette si belle région, et s’en fichait complètement !

Pour conclure sur cette période qui ne recevait que les groupies de la Bretagne (mes parents n’en faisaient pas partie, le climat espagnol était bien plus plaisant, et je passais l’été à bronzer sous le chaud soleil d’Espagne), voici les vacanciers de l’époque 🙁 )

Maintenant, dans ce 21ème siècle très hot, voici plutôt comment le ciel traite la Bretagne :

« Vanille Fraise » sèche sur pied :

(la pelouse verte correspond à l’épandage des eaux usées)

La rose unique d’ « Amber Queen » me fait mentir :

Passons aux choses plus sérieuses, puisque je n’ai toujours pas abordé mon point météo 😉 

2018:

Un mois absolument sec, avec 15 mm d’eau, qui correspond à un arrosoir 1/2 par m2.

(10 mm en pluviomètre correspond à un arrosoir de 10 litres par m2)

Rien de chez rien 🙁 

Tout est jaune ici, la pelouse ressemble à de la paille, les fleurs sont absentes ou riquiqui, l’impression de désolation prédomine. Je ne peux même pas appuyer mes propos par des photos, vous seriez effarés. La côte d’Azur transportée ici, c’est drôle non ? (en fait pas du tout).

Pour exemple, il a plu bien plus à Montpellier (22,5 mm), à Bordeaux (19,2 mm)  ou encore à Cannes (28,4 mm) que chez nous.

Pour la chaleur, elle fut constante entre 20 et 30°C, (moyenne 24°C) avec un pic à 32,9°C le 3 août, et une minima basse à 8,2°C le 6 ( moyenne 13,4°C).

Bien sûr nous ne jouons pas dans la même catégorie que Montpellier, (un pic de 36,9°C), avec une moyenne maxima de 31,1 °C, ou une moyenne minima à 19,5°C), mais tout de même …
Mais je suis bien consciente que partout en France, la sécheresse a sévi et les ravages sont innombrables.

2017 :

On pourrait faire un copié collé avec 2018, tellement les températures et la pluviométrie sont similaires !

Au pluviomètre, 20,2 mm soit 2 arrosoirs par m2 !

32,6°C de maxima le 29 (moyenne de 23,6°C) et 7,2°C de minima le 31 (moyenne de 13,7°C).

Mais il y a inversion, en 2018, le mois était plus chaud dans la première moitié, et en 2017, c’était le contraire, il faisait bien plus chaud en fin de mois.

Je comprends aisément pourquoi l’impression de déjà vu au jardin fleuri et au potager s’est imposée si facilement !

Surtout au potager, car l’année fut très mauvaise, pour tous les légumes d’été, hormis les tomates qui, en serre, ont été arrosées consciencieusement.

C’est aussi cette année là que nous avons décidé d’augmenter nos capacités de réserve d’eau de pluie, et nous avons en 2018 acquis deux conteneurs de 1000 litres de plus. Soit presque 7000 litres au total en théorie. Cette année, avec les pluies tombées en juillet, les conteneurs se sont un peu rechargés, et actuellement, nous ne sommes pas en manque comme en 2016 (où nous avons du arroser avec l’eau courante).

2016 :

Encore un mois absolument identique à 2017 et 2018 !

Dans la pluviométrie, 11 mm (soit 1 arrosoir par m2) et dans les chaleurs , plus de 33°C !

33,1°C de maxima le 15 (moyenne de 25,1°C) et 8,4°C de minima le 31 (moyenne de 13,9°C).

Je pourrais même ajouter pire que les 2 années suivantes …

C’est cette année là que le potager a commencé à péricliter, malgré tous mes efforts d’arrosage.

 

2015 :

Un mois un peu moins chaud, puisque nous n’avons pas dépassé 30°C, et relativement bien arrosé pour un mois d’août.
29,5°C de maxima le 12 (moyenne de 22,3°C) et 7,3°C de minima le 28 (moyenne de 13,1°C).

75,8 en pluviométrie, soit 7 arrosoirs 1/2 (soyons précis 🙂 )

Depuis 2008, (info climat ne remonte pas au delà pour ma petite ville)  tous les mois d’août sont en général peu arrosés. Deux exceptions une en 2011, il avait beaucoup plu, 121 mm.

Et l’autre l’année précédente, le mois d’août avait également été bien douché, 82,8 mm, annonçant trois années de sécheresse.

Le potager s’était bien porté, une chance !

Voilà, je vous souhaite un beau mois de septembre, pour préparer un hiver qui sans nul doute, sera long et ennuyeux !

Bonne fin de dimanche !

(Je rends bien sûr toutes les cartes humoristiques à leurs auteurs !)

 

25
Poster un Commentaire

11 Nombre de réponses
14 Nombre de commentaires imbriqués
2 Abonnés à cette discussion
 
Commentaire le plus populaire
Comentaire le plus plus animé
11 Commentateurs
  S'inscrire  
plus récents plus anciens
Me notifier des

Bonjour Catherine,

Ton point météo est au contraire indispensable. Tu sais, j’ai quitté la Bretagne il y a quinze ans, sous la pluie. Et lorsque j’y retourne, je ne la retrouve plus, cette pluie ; et elle me manque. Bientôt on fera du vin en Bretagne…

Bon, assez déprimé ! Je choisis de garder l’image d’Amber Queen, moi !

Belle journée, Catherine.

ANNE CHAMBELLAN

Vive la pluie, après le soleil quand même! A bientôt. Anne

Mimi lechat

Dans le sud-ouest, c’est également très sec, surtout quand le sol est sableux et bien drainant. Même les haies sont en état de souffrance. D’un autre côté le potager a permis de faire des réserves pour l’hiver.
Je ne suis pas du tout pressée d’arriver en hiver, d’autant que tous les ans je trouve cette saison de plus en plus longue, et qu’en prime je suis en manque de luminosité. Un hiver qui ne durerait qu’un petit mois ferait à coup sûr, mon bonheur.

Coucou Catherine. Je constate qu’il n’y a plus en France de régions à l’abri des aléas/excès du climat.
La bretagne est bien malmenée et je n’y demanderai pas l’asile climatique, même si le climat haut marnais me parait un des plus rudes de France, surtout l’hiver, si long et rigoureux.
Profitons de cette fin d’été et de l’automne qui se profile.

Long et ennuyeux, l’hiver ? C’est la saison de tous les rêves ! L’hiver, dans mes rêves, la Bretagne est à nouveau verte comme une pomme d’arrosoir, humide comme ma jeunesse brestoise, et belle, comme elle ne cessera jamais de l’etre.

Mais l’automne n’est pas mal non plus, il faut bien le dire !

Ton point météo, Catherine, est d’utilité publique.

Bel automne !

Nous sommes nous aussi à deux doigts (à deux jours, en fait) de passer à l’arrosage à l’eau de ville. Et la météo reste « désespérément belle ». Bon, on se baigne beaucoup à la mer, c’est déjà ça, mais je suis inquiète pour le jardin et pour les années à venir. Mais dis-moi, pourquoi l’hiver serait-il long et ennuyeux? Moi, j’aime bien qu’il fasse mauvais en hiver, pour pouvoir m’adonner à des activités d’intérieur dont je suis privée lorsque la météo me laisse le loisir d’aller au jardin. Allez, haut les cœurs, et gros bisous.

Allez Catherine, Hauts les coeurs ! On va rendre cet hiver intéressant. D’ailleurs je ne doute pas un instant que tu auras de bien jolies petites maison en céramique à nous montrer ! MAis crois bien que je te comprends en ce qui concerne le jardin et le potager. C’est d’autant plus décourageant que les années se suivent et ne se ressemblent pas toujours et qu’en conséquence, il est bien difficile d’anticipé. Si ça tombe, l’été 2019 sera pluvieux ! Les cartes postales humoristiques sur le climat breton m’ont bien fait rire mais j’ai pourtant le souvenir de nombreuses vacances… Read more »

Salut Catherine. je ne sais pas si la pluviométrie et les températures suffisent a démontrer le réchauffement climatique. Je me souviens de l’été 76 et des grosses sécheresses ds la fin des années 80 (ou début 90). Par contre, ce qui me semble très marquant, c’est la modification de la végétation. Les hortensias qui grillent au soleil (bon, chez mémé, ils étaiant bien à l’ombre…), les olives chez mes beaux-parents ( pas seulement l’olivier hein, l’olivier avec plein d’olives), les bananiers (avec petites bananes chez mes parents) et les cactus (ceux qui donnent les figues de barbarie) qui poussent en… Read more »

nathaliedebrest

Bonjour Catherine, 🙂 je connais bien sûr ces dessins humoristiques! ils sont encore valables pour le Finistère, du moins pour les aoûtiens 😉 tu sais que tu m’as fait douter de l’année en cours, j’ai regardé en bas de mon écran pour vérifier que nous étions bien en 2018! sous l’avant-dernière courbe, tu as écrit « encore un mois absolument identique à 2018 et 2019 » 😉 enfin, ce sera peut-être le cas… je me rends compte que le fossé se creuse entre nos deux départements, je vois ta pelouse toujours brûlée et à Brest tout est vert à nouveau. Juillet a… Read more »

Mouaif, je vois que je ne suis plus la seule concernée par la désolation du sec. 2017 m’a définitivement convaincue que je ne pouvais plus jardiner dans le sud. Je me contente de quelques pots où là j’ai l’impression de pouvoir maîtriser (à l’eau de ville ok, mais rien à voir avec les corvées que je me cognais chez jardine et ris). Très très chouette tes articles point météo ! J’adore ! De gros bisous et si t’as 2 minutes pour zieuter mon nouveau blog, t’es la super bienvenue 🙂

Et bien moi tu sais ce que je pense ? C’est bien en Bretagne qu’il faut aller vivre avec ce réchauffement climatique ! 😉 Bon dimanche Cath