Que se passe t-il du côté de la mare et du marais ? (part 1)

Depuis (presque) le début de l’année.

27 février :

1

13 mars : un locataire apparait après avoir hiverné (une question, les crapauds hivernent?)

2

Ce jour là, je partage le gunnera perpensa unique en une douzaine de « bébés ». C’est un rustique, un costaud ! (voir ce billet)

3

4

10 avril : le chéri enfile sa combi de « pêcheur » (achetée pour l’occasion), et après vidé le tiers de la mare, il commence à nettoyer le fond. Pas complètement, afin préserver la biodiversité !

J’en profite pour rempoter toutes les plantes dont les racines sortent des contenants plastiques (en les multipliant).

5

2 mai : dans le marais, les hostas sont beaux, les limaces ne les ont pas encore attaqués (hosta « Katherine » et « Halcion »). Derrière, une astilbe et son feuillage de printemps, et les prêles « Japonicum » (je les ai entourées d’une bordure en plastique résistant sur une hauteur de 20 cm, elles avaient tendance à s’étaler !)

6

L’osmonde royale se développe bien dans le marais :

7

4 mai : petite vue élargie du marais:

8

L’heuchère « Hercules » (qui est resté fleuri de nombreuses semaines) :

8A

16 mai : l’alchémille est en fleurs, sur le bord de la mare :

9

21 mai : exsuvies :

10

27 mai : Misti se promène sur la terrasse qui épouse parfaitement le bord de notre petite mare (voir ce billet) :

11

31 mai : vue de la mare en fin d’après midi :

12

7 juin : les petites fougères ont envahi la mare, on en rejette quotidiennement de grosses poignées :

13

Les baveux ont grand appétit pour les hostas du marais (à droite, « Automn frost ») :

14

Toutes les branches du petit saule crevette « Hakuro Nishiki » sont tournées vers le soleil :

15

16

8 juillet :

17

11 juillet : la pontederia cordata « Alba » :

18

L’astilbe rose »Bressingham Beauty » et la blanche « Brautschleier » :

19

16 juillet :

20

19 juillet :

21

Les plantes sont imbriquées, je vais les déplacer et leur donner plus d’espace en automne :

22

Le nymphéa « Gonnere » :

23 24

Le cactus d’eau :

25

26

27 juillet : le joli nymphéa rose « Colorado » :

27

30 juillet : les nymphéas sont très prolifiques (2ème année), les fleurs se succèdent très vite, et les feuilles envahissent la mare !

  28

29

Le dichromena a des fleurs très aériennes :

30 31

D’autres plantes se sont bien développées dans la mare, c’est pour le prochain billet, vous devez avoir une overdose de photos !

Mais si vous voulez retrouver les épisodes précédents de la construction de la mare l’an dernier, c’est ici, encore ici et enfin là .

Bonne journée à tous, au soleil et dans le jardin

Il a plu 1 mm depuis le dernier billet, les cuves sont vides ici..

plus récents plus anciens
Me notifier des
Béatrice

Ta mare est superbe, quelle réussite. J’ai 2 grands chiens qui sont venus se baigner plusieurs fois dans mon petit bassin et après l’avoir nettoyé plusieurs fois, il est vraiment minable. Obligée de mettre une clôture électrique! Grrr
Belle journée, c’était très raffraichissant de passer chez toi

C’est une belle réussite, bravo à vous deux !!! Bises

C’est super de voir évoluer tout ca!…ici on a fait le plein d’eau en début de semaine, mais c’est un peu compliqué à t’en envoyer!

Je suis en admiration devant ta mare, si récente mais avec un tel air de maturité. Tu dois passer des moments délicieux à lézarder et observer la faune et la flore depuis ton fauteuil. Bravo pour cette belle réalisation! Bisous.

Oooh Catherine, j’ai bien choisi mon jour pour faire le tour de la blogo-amie ! Quelle merveille cet article et ces photos ! Chez moi, ton bébé gunnera s’échappe de son bac et tente un « étalement » malgré la chaleur et les rayons qui le cuisent un peu : je confirme, c’est un costaud et je l’adore ! Plein de pensées pour toi, contemplative devant ta mare, et plein plein de grosses bises de mon Gard où l’été est splendide !

Intéressante cette rétro sur les 6 derniers mois! Je vois les petites fougères d’eau qu’il faut éliminer au fur et à mesure… Mieux vaut s’y faire, on n s’en débarrassera plus je crois! 😉
Tes nénuphars sont superbes! J’adore! Si le feuillage encombre trop la surface de l’eau, fais appel à Nala! 😉
Bises

Jolie chronique de la vie du petit peuple de la mare.
C’est un biotope passionnant mais qui semble t’il demande beaucoup d’attention pour arriver à un tel résultat.
Belle fin de semaine.

Emmanuelle

Bonsoir Catherine quelle belle idée cette évolution de la mare de février à ce jour là c’est impressionnant le travail ,les plantes aquatiques sont superbes et à présent dans votre andironback le temps de l’observation doit être très agréable une belle réussite cette mare .
Pas d’overdose des vos photos c’est un régal .
Belle soirée Catherine

Quelle évolution en quelques mois. Les milieux aquatiques sont vraiment des endroits reposants où il fait bon se prélasser. Ton point d’eau est une belle réussite. Belle journée.

Mais que c’est beau! Quelle réussite!
Cette évolution au fil des mois est incroyable!
Comme il doit y être bon de s’installer à côté pour se prélasser et y rêver.
Bises

quel avancement, toutes les plantes grandissent bien quand elles ont l’humidité qui leur convient , je te remercie pour le gunnera que tu m’as envoyé , il a bien grandi et le pot est boursouflé par les racines qui demande un peu plus d’espace ,ce matin il crachine trop peu pour remplir les réserves ! bonne journée , bises

Voilà un peu de fraîcheur ! Ta mare est bien jolie et pleine de vie ! Je note le dichromena, qui me plaît particulièrement. Je viens à peine de nettoyer mon bassin… Il était temps ! Cela va faire l’objet d’un prochain article. Des bises Catherine !

Quel travail ! J’adore les mares… chez les autres. Tout y pousse si vite… De plus je me sens incapable de toucher la vase. Une vraie chochotte ! Mais je passerais bien du temps dans l’adirondack à observer les libellules et les batraciens 😉

Toinon

Crapaud ou grenouille rousse ? Je pencherai plutôt pour la grenouille, mais je peux me tromper !
Ben dis donc, quel foisonnement ! C’est superbe !
(Hihi, tu diras à JC que son déguisement lui va comme un gant, j’ai apprécié !)

Coucou Cathie, le samedi 20 Août, j’ai lancé l’idée d’une petite rencontre entre seedlovers à la fête des plantes de Pléneuf Val André, dans les Côtes d’Armor. Peut-être pourrons-nous y faire ta connaissance?
*des bises et une douce semaine*
Cécile
PS : Il me semble que ton crapaud ressemble étrangement à une grenouille…

Mimi lechat

Agréable promenade rafraîchissante.

« Osmanthe » ou osmonde royale ???

L »azolla est très contrariante, quand elle se plait, elle envahit, sinon elle boude et disparaît.

Françoise N

Merci pour la promenade au fil de l eau:superbe mare. Et oui le crapaud hiberne pendant 6 mois!
Bonne journée. Ici ( Ardennes belges) les cuves sont bien pleines!!