Catégorie :Divers

5 ans !

Mon blog a 5 ans aujourd’hui ! Je suis toute émue à la pensée que depuis ce 22 mai 2013,  j’ai posté plus de 520 billets et des centaines de photos ! 😛 

Rose “Belle des Fagnes” :

J’avais pour objectif, à l’époque, de partager avec vous, ma passion de la poterie, des voyages et surtout du jardinage …

Petit matin sur la terrasse : roses “Madame Alfred Carrière”, “Madame Isaac Péreire”, “Martin des Senteurs”, “Abraham Darby”  :

Je ne sais pas si j’ai atteint ce but, mais pour le blog, atteindre l’âge vénérable de 5 ans est un bel exploit …

Rose “Elégante Danseuse” :

Ces derniers mois, j’ai eu de gros coups de mou (toutes les blogueuses se reconnaitront), parce qu’éditer un article qui vous prend parfois des heures, entre l’écriture et la recherche de jolies photos, est souvent un challenge …

J’aime publier des photos plaisantes, et si le texte est souvent réduit au minimum, c’est pour ne pas écrire trop de boulettes que je regretterai ensuite 😕 .

Ma pivoine préférée :

Mais égoïstement, j’avoue que je rédige ce blog pour moi aussi, comme les adolescents écrivent un journal intime pour fabriquer leurs souvenirs.

Rose “Katherine Zeimat” :

Aujourd’hui, j’aimerais, comme il y a 2 ans sur ce billet ou il y a 3 ans sur celui-ci, vous connaitre un peu mieux.

Roses” Pink Cloud” :

Rose “Madame Alfred Carrière” :

Oui, vous qui passez ici secrètement, oui, vous qui vous cachez derrière l’écran, proches, ami(e)s, inconnu(e)s, partagez avec moi un peu de vous, votre prénom ou un pseudo, votre lieu de vie ou pas, vos suggestions de sujets, vos sentiments sur le blog  ? Quelques mots sur vous ?

Roses “Astronomia” et “Purple Rain” :

Bien sûr sans obligation aucune.

 Rose “Falstaff” :

Au fond le gigantesque rosier “Mutabilis”, en avant plan, les roses de “Gentille Demoiselle” et le rosier blanc à droite est “Prosperity” :

Ne vous inquiétez pas si votre commentaire n’apparait pas de suite, je l’approuverai plus tard.

Rose “Sharifa Asma” :

Rose “Prosperity” :

Comme vous le savez, un blog vit également de la participation des lecteurs, et cela me ferait bien plaisir, un peu comme un cadeau d’anniversaire : lol: !

Et un grand merci à mes lectrices qui commentent régulièrement (elles se reconnaitront 🙂 et je les bise ).

J’aime votre prose, vos compliments, votre empathie, vos remarques constructives.

L’entrée du jardin, avec le rhododendron “Anna-Rose Whitney” et les céanothes ” Trewithen Blue”.A droite, le rosier “Ghislaine de Féligonde” en devenir, et devant “Maréva”.

Merci à mes abonné(e)s 😉 et à ceux et celles qui passent ici de temps en temps.


Et surtout de gros gros mercis à mon chéri ♥♥♥♥♥, qui assure avec talent et dévouement la partie technique de mon blog.

Et last but not least, dimanche midi, l’embouchure de la Laïta et le Finistère :

L’ile de Groix au loin :

A vos plumes !

Et bonne journée à tous 😉 

 

Chronique d’une mort annoncée

Voici le roman photos de la destruction d’un charmant bosquet de bouleaux communs.

Charmant, charmant?

Non pas vraiment, dès 15 heures, en été, le jardin au sud de la maison est à l’ombre, et sous son imposante chevelure, la pelouse ne pousse plus, (il ne reste que de la mousse .. 😥 ), et les plantes manquent de soleil.

Cet ensemble de quelques bouleaux a été planté juste à côté de notre haie, il y a 40 ans, (bien avant que nous n’arrivions, donc) et je lui reprochais son épais feuillage .

Cette année notre voisin m’a annoncé qu’il allait faire couper ses bouleaux (que j’exécrais, honte à moi 😳 ), et j’ai réussi à lui cacher ma joie. Il craignait que ces arbres ne tombent lors d’une tempête sur notre maison. Ce dont je doute, mais sait on jamais?

Alors ce mercredi a été le dernier jour de ces malheureux bouleaux.

L’élagueur a fait un excellent travail.

Déjà quelques branches sont tombées :

J’ai fait mon espionne toute cette journée exceptionnellement belle et chaude :

La tignasse tombe petit à petit :

Et là, en moins de 3 secondes, le dernier et plus gros des troncs tombe dans un beau fracas :

A pu 😛  :

Je fais ma curieuse :

Belle bête !!

Cela va sans dire que je suis assez contente ce soir, le jardin du sud va revivre !!

Et nous pourrons admirer bien mieux les beaux chênes centenaires qui se trouvent sur la butte du jardin de notre charmant voisin.

Ne pensez pas que je sois insensible, à dire vrai, j’ai un peu mal au coeur, couper un arbre est un acte douloureux. On ne se rend pas compte en plantant arbres et arbustes, qu’ils vont grandir bien vite et parfois seront dangereux ou gênants …

Et pour terminer sur une note toute douce dans ce monde de brut, ioda la câline, abandonnée contre son coussin :

Bonne journée !

Et ce matin, une vue superbe depuis la terrasse sur les vieux chênes :

Ma petite collection de bonsaïs

Depuis toujours, je suis attirée par les bonsaïs d’extérieur. Ces petits arbres minuscules sont un concentré des grands. Ils ne souffrent d’aucune maladie et ne sont pas martyrisés par leurs “propriétaires”.

Ma maman m’a transmis ce “virus”, elle possède des bonsaïs de plus de 25 ans, dont celui ci :

Voici les miens, ils sont tout jeunes.

Je les ai “récoltés” dans notre jardin ou dans notre bois (chênes, érables, etc), ou ils proviennent du jardin de mes parents (tulipier, chênes d’Amérique, etc).

Ce ne sont pas des arbrisseaux, mais de vrais arbres.

Mon chéri m’a fabriqué une structure où je peux exposer les petits arbres, que j’ai peinte en anthracite et les feuillages ressortent bien (coucou Estelle 🙂 ).

Un tulipier :

J’aime beaucoup la forme de ses feuilles :

Voilà sa maman, dans le jardin de mes parents :

En fleurs, ce printemps :

Ces petites arbres n’auraient pas pu survivre, ni dans la forêt, ni dans les jardins. Il faut absolument garder ceci à l’esprit, je ne les fais pas souffrir, je m’en occupe avec beaucoup d’attention, je les nourris et les arrose consciencieusement.

Je les bichonne, je les aime 😛  !

Un cerisier, né dans le jardin de mes parents :

Issus du jardin de mes parents, des chênes d’Amérique de ce printemps :

Voici le géniteur :

Les arbres, dans de mauvaises conditions, froid, chaud, sécheresse, vent, restent petits, vous avez tous déjà vu des arbres rabougris en forêt sous les frondaisons des autres arbres ..

Nous avons vu en Islande des bouleaux adultes qui mesuraient moins de un mètre de haut !

Un chêne de la forêt :

Un bébé de quelques années du grand pin qui se trouve dans notre bois :

J’ai la modestie de penser que j’ai sauvé ces arbres de l’oubli et d’une mort assurée .. mais peut être me trompé-je? ( 😀 )

Qu’en pensez vous ?

Un pommier :

J’ai conscience que beaucoup de personnes n’aiment pas les bonsaïs, parce qu’elles pensent que l’on fait du mal aux arbres et que c’est contre-nature.

Si quelqu’un connait celui ci, je pense à un tilleul ? (avec sa feuille cordée)

Les petites graines volantes ont colonisé les pots des bonsaïs, laitue, verveine de Buenos Aires ou ancolies  😛 :

J’ai perdu ce printemps un bonsaï noyer qui avait 7 ans, “bébé” du noyer de mes parents et j’ai été peinée lorsqu’il n’a pas repris sa croissance. Les froids de l’hiver dernier lui ont certainement été fatals .. 🙁 

Dans notre bois, j’ai repéré plusieurs arbres de l’année ou de moins de 2 ans, qui ne grandiront pas; en automne, j’en ferai des bonsaïs (châtaigniers, charmes, pins et autres).

Voilà!

Bonne journée à tous

 

Et voici un cadeau pour ceux qui sont allés jusqu’au bout de ce déjà long billet et qui apprécient les bonsaïs. Ce sont des photos (prises avec mon petit panasonic) de magnifiques sujets pris dans le jardin botanique de Montréal, en 2010, et qui m’ont fait rêver :

L’éléagnus de nos jardins :

Détails :