Catégorie :jardin

Flâneries dans le jardin de mes parents

Il y a une semaine, j’ai fait un très court séjour chez mes parents, en Bourgogne du sud, (à 900 km de chez moi..) et comme d’habitude, j’ai parcouru de long en large le magnifique jardin qu’ils ont créé il y a bien longtemps et qu’ils continuent à entretenir, chouchouter, bichonner ..

A mon père les gros travaux, haies, pelouses, arbres, à ma mère les légumes, les roses, les fleurs, les plantes, etc…

Un petit paradis, où l’on se sent bien …

Les photos ont été prises sous un soleil de plomb (du moins pour la Bretonne que je suis, habituée aux climats plus doux), le contraste est donc un brin fort.

Au fond du pré, à 100 mètres, la haie de marronniers, âgés de 40 ans.

Sur la margelle du bassin aux poissons, un marronnier bonsaï, formé par ma maman, qui doit avoir dans les 20 ans.

Le quatuor :

Le potager, auparavant divisé en 4, est maintenant réduit à une parcelle, les autres ont été engazonnées :

Les pieds de tomates et leurs protections nocturnes :

Le gingko biloba, 30 ans, que vous pouvez voir dans ses habits jaunes d’automne ici et .

Les pommiers en cordons ont des troncs et des branches impressionnants.

Les chevreuils viennent brouter le premier étage, au désespoir de ma maman.

Dans la cour :

Passage vers le jardin potager (pile et face) :

“Zéphirine Drouin” :

“Madame Alfred Carrière” (je trouvais ce rosier si beau que je l’ai planté chez nous) :

Le tulipier dont les fleurs vertes sont originales :

Le majestueux chêne d’Amérique aux feuilles très découpées :

Quelques cerises pour les oiseaux :

Au dessus des marronniers en fleurs, la buse a repéré une proie :

Vue sur le jardin depuis le bout du pré, je suis devant les marronniers  (le chêne d’Amérique est sur la gauche) :

Voilà un grand tour du jardin sous la presque canicule .. et j’espère que je ne vous ai pas perdus en route 😛 .

Et pour finir, la famille faisan, Monsieur et sa cocotte (en fait il y a 3 Madames, mais les autres nichent et ne se montrent plus) :

Vous pouvez revoir les reportages que j’ai fait sur le jardin, en cliquant ici, encore ici,

, et encore là.

Et merci  pour tous vos commentaires sur le précédent billet, j’en rougis 🙂 

Bonne journée à vous tous !

PS une pensée compatissante pour les jeunes anglais qui ont vécu l’horreur, l’impensable et l’inimaginable ..

Sans paroles (ou presque), part 8

“Madame Alfred Carrière” :

en compagnie de la clématite “Ernest Markham” :

“Laced Cotton” :

“Absolute Treasure” :

Une bouture de “Arielle Dombasle” :

Le massif devant la mare :

Lupins issus de graines ramenées de Vancouver :

Sous le chêne :

“Astronomia” :

La très robuste bouture de “Madame Alfred Carrière” et la clématite “The President”, au dessus de la serre :

“Graham Thomas” sur la clôture du potager :

“Ville de Lyon” :

Le potager rond :

Les petits fruits en cage, à l’abri des oiseaux :

Céanothe :

Le premier nymphéa dans la baignoire :

“Pierre de Ronsard :

“Julia Corrévon” :

Et les trois sauvages, pris en photo par notre fille S. :

Sylvestre :

Crapotte :

Et Loulou :

Bon dimanche à tous !

 

 

Sans paroles (ou presque), part 7

 La glycine blanche du Japon qui court en compagnie de la clématite “Multiblue” au dessus de la pergola devant le bureau :

et s’échappe :

Les gunnera perpensa dans la petite mare :

Visite d’un pigeon ramier :

Le petit zizi jaune de l’orontium aquaticum :

et le sarracenia (plante carnivore) :

L’iris d’eau :

Devant  le sous-bois, dans un rayon de lumière, les 3 grands pots semi-enterrés qui contiennent les petits érables :

Une vue depuis la terrasse :

Ma pivoine préférée fleurit la première :

Le géranium “Catherine Deneuve” a une fleur très originale :

Au coin de la terrasse, le beau et généreux rosier “Madame Alfred Carrière” :

accompagné de la clématite “Ernest Markham” :

“Mutabilis” en pleine forme :

Un duo, l’hespéris blanc et et l’ancolie rose :

et Noé et ses vibrisses blanches (eh oui elle a 15 ans!) :

Passez un bon congé de fin de semaine qui sera très certainement riche en émotions !

En avril, ne te découvre pas d’un fil …

Ce dicton, maintes fois vérifié, et que j’avais occulté, s’est rappelé à nous hier après midi et cette nuit.

En effet, hier 26 avril, de la neige roulée (oui, j’ai recherché sur internet ce qu’était ce phénomène météo), entre la grêle et la vraie neige, s’est abattue pendant quelques minutes, sur le jardin, et la région bien sûr ..

Cette neige, grasse, épaisse, molle, ressemblait étrangement à des grêlons, mais tombait doucement, virevoltant délicatement, sans rebondir au sol comme la grêle .. une étrange impression!

Il n’a pas neigé ici depuis plusieurs années, au moins 7 ou 8 ans, sinon plus, et c’était presque féérique !

Mais je ne pense pas que le jardin, plantes, fleurs, légumes, et ses habitants, petits oiseaux, chats, faune sauvage, l’aient beaucoup appréciée !

J’étais présomptueuse d’avoir pensé que le météo capricieuse de ces derniers jours nous avait oubliés .. Oui, parce que cette nuit, en Bretagne sud, la température a frisé le moins 0,1 °C, ce qui est assez rare ici !

Pas de gros dégâts comme dans certaines régions françaises, où les vignes et les vergers ont beaucoup souffert (ils apparaitront peut être plus tard?).

Ce matin, vers 9H, la pelouse reste blanche à l’ombre :

Dans le potager, les feuilles de cette grosse laitue étaient cartonnées à 9 heures, et bien fraiches à midi :

Par contre, le feuillage des pommes de terre a souffert :

Un petit tour au jardin, et le moral remonte d’un coup !

Restons positif, le dicton “en mai, fais ce qu’il te plait” est pour tout bientôt !!

Première piéride du chou :

“Pink Cloud ” :

Boules de neige et lilas :

L’iris “Progressive Attitude” de chez Lisa :

L’ancolie “Red Star” qui a colonisé tout le massif :

Enfin, les premiers radis récoltés (que j’ai semés un peu tard) :

Et comme l’an dernier, je regarde via une caméra en live, les faucons qui nichent à Bruxelles.

C’est vraiment magique et fascinant.

L’an dernier je vous en parlais dans plusieurs billets dont celui-ci.

Si cela vous intéresse, cliquez sur ce lien.

Bon après midi à vous !

 

 

Sans paroles (ou presque), part 6

Madame “Alfred Carrière”, au fond “Mutabilis” :

“Prosperity” bientôt en fleurs :

Petite collection d’ancolies, de la famille des Barlow :

Dans le marais, jolies fleurs de l’heuchère “Hercules” :

La fougère Osmonde royale :

Trois hostas dont les feuilles ont fait le délice des baveux :

J’ai craqué sur le blog de Camille  pour les Darmera peltata, une jolie plante de berge (ici un bébé) :

L’iris Strozzapreti, acheté chez  Lisa , pour l’association Les chats d’Héméra (tous les iris du jardin viennent de chez elle, sauf les violets communs) :

N’hésitez pas à aller voir le blog de Lisa :

Faune sauvage affamée :

Bonne journée à tous !

 

Côté potager, avril

Cette année je me promets de faire un billet par mois sur le potager, car l’an dernier je n’en ai guère parlé, avec la sécheresse qui a sévi tout l’été, les récoltes ont été terriblement maigres.
Cette année, la sécheresse est à nouveau présente, en mars il a plu 62 mm, et début avril, 2 mm .. ce qui fait en presque deux mois à peine 6,5 litres d’eau sur un mètre carré, une vraie misère!

Par contre, nous sommes chanceux côté ensoleillement et température, il n’a pas gelé, heureusement, car sur tous les blog je vois des clichés terribles de plantes avec feuillages brûlés par le gel, un vrai crève coeur!

Je compatis bien évidemment, et j’ai presque mauvaise conscience à vous présenter le potager  😕

Première et deuxième générations de laitues, avec un semis de radis qui ont eu vraiment du mal à pousser, faute d’eau :

La grande serre du potager, où j’ai planté mes pieds de tomates (semées en février, à l’instar d’Annick, talentueuse jardinière-potagère-enquêtrice !). Son blog très didactique, Au jardin des quatre moineaux, est ici.

Pour faciliter l’arrosage, j’entoure les pieds d’un pot en pastique dont j’ai découpé le fond, cela est très pratique, et la nuit, je protège les pieds par les gros cônes verts que l’on aperçoit.

Les dahlias en pots commencent à pousser, ils sont à couvert dans la serre.

Voici un exemple de pied de tomates :

Les tiges sont grandes, et je les ai enterrées d’environ 20 à 25 cm (avec quelques feuilles d’ortie au fond du trou).

Dans le carré du fond, les fèves que j’ai semées comme Annick en petit pot, avant de les replanter au potager. Elles poussent bien, malgré le manque d’eau (j’arrose ..).

L’iris Pallida :

Le carré des pommes de terre, plantées en 2 fois, je les protège (des chats?) juste après la mise en terre :

Mon petit coin de crocus sativus, dont chaque fleur donne 3 stigmates, le safran (anecdotique, mais pittoresque) :

Cette année les fraisiers sont hors de portée des bestioles qui les croquent (du moins, je l’espère fort) :

Bientôt 🙂  :

Les laitues ont passé l’hiver sans trop de dommages :

D’autres se sont ressemées un peu partout au potager :

 

Les rhubarbes, dont je vais faire une première tarte aujourd’hui :

Dans la serre en verre, j’ai également planté les pieds de tomates :

Au dessus de la serre, une bouture de Madame Alfred Carrière, qui a déjà quelques années, s’étale sur les vitres :

La rose si romantique, sent divinement bon :

Dans le petit potager, devenu rond ce printemps, pour l’instant il n’y a que les artichauts, Camus de Bretagne, qui ont survécu à l’hiver (moins 7°C en janvier une nuit).

En grattouillant la terre, j’ai trouvé un grillon champêtre :

Bonne journée au jardin, sous le soleil !

 

 

Maintenant, roses & cie !

Non, non pas celui ci ! 😛 

ni celui là ! 😛  😉 

Mais ces 3 prunus si généreux chaque printemps :

et ces lilas qui sentent si bon :

ou les premières roses du rosier “Mutabilis” :

ou encore le petit géranium perdu dans la forêt de myosotis :

Ou encore le saxifrage arendsii :

Sur la clôture du potager, une bouture de Madame Isaac Péreire plantée là par le chéri, accompagnée de “Katerine Batman ” :

Une glycine offerte par nos voisins, qui avait passé l’hiver précédent dans leur cave, les racines à l’air, et qui a bien voulu reprendre vie :

La lavande papillon “The Princess” :

Le rhododendron qui fleurit à l’automne et qui remonte au printemps !

“Madame Issac Péreire” :

Le pélargonium qui est joliment teinté de violine : :

Il y a dans la haie plusieurs weigélias que je trouve si pimpants au printemps :

La petite azalée “Arabesk” fleurit malgré la quasi pénombre où elle vit :

La clématite montana “Mayleen”, nouvelle venue au jardin, qui sent bien bon :

Jolies fleurs d’heuchères dans le marais :

Une tulipe tardive, qui présente une jolie robe :

Les fleurs du pommier “Reinette du Canada” :

 

Et enfin, les mésanges et les pinsons qui nichent dans la haie, viennent encore se régaler avec les dernières boules de graisse :

Pour finir, la plus câline des roses du jardin, j’ai nommé “ioda” 😛  :

Bon après midi de Pâques, en espérant que vous ayez le beau soleil que nous avons la chance d’avoir aujourd’hui !

Blanc, blanc et encore blanc !

Le blanc est à l’honneur en ce moment au jardin.

Voici le cerisier bigarreau, qui déborde de fleurs et dont on ne mangera aucun fruit, les oiseaux nous les chapardant avant qu’ils ne soient mûrs:

Dans la haie bordant le passage vers la maison, un pommier “Evereste” (il est taillé pour laisser passer les voitures) :

Dans le passage menant au jardin de derrière, il y a deux de ses compagnons, ils sont bruissants d’insectes qui s’en donnent à coeur joie (juste derrière le cerisier) :

Vue de l’autre côté :

Une petite chouette, gardienne du jardin, chinée dans un vide-grenier dans les Costwolds anglais l’été dernier (j’assume 😛  !!):

Une spirée (à l’arrière on aperçoit les jolis épis bleus du céanothe) :

Un choisya, petite bouture, venue de son jardin bourguignon, qu’a plantée ma Maman il y a au moins 15 ans :

Dans la haie, le photinia fleurit :

Les arums fleurissent derrière l’exochorda “The Bride” :

Dans le potager, la clématite “Katerine Batman”  commence à fleurir :

Le merisier est en fleurs, devant lui un prunus du verger :

Le choisya “Sundance” a lui aussi quelques fleurs blanches, mais je ne trouve pas l’association très gracieuse :

Et, clin d’oeil à Aude, du joli blog “le jardin de Darius”, voici un des chats sauvages dans un massif, il se repose entre les hortensias, n’écrase rien, qu’il y reste !

Voili! j’espère que tout ce blanc vous a plu !

bonne fin d’après midi au soleil

 

 

Sans paroles (ou presque), part 5

Le camélia “Debbie” nous accueille :

Dans la vieille baignoire, j’ai planté quelques tulipes :

L’exochorda ” The Bride” :

Un petit pommier sauvage a poussé dans la haie, derrière un groseillier à fleurs :

Les hellébores de Camille, accompagnés d’une azalée et de l’exochorda :

L’hellébore “Magic Leaves” :

Quelle fraicheur :

Et Fifi la solitaire, qui surveille le jardin :

Bonne journée à vous 🙂 

Tendres verdures, part 3

Essais, fin.

groseillier

framboisier “fallgold”

forsythia

pyracantha

photinia

deutzia

choysia”Sundance”

ronce

pivoine

sauge “blue note”

poirier

euphorbe

népéta

et pour terminer, Noé sniffant le népéta :

Voilà cette petite série de printemps est terminée, vous pouvez dire ouf, mais je me suis bien amusée, d’ailleurs j’aurais pu continuer longtemps 🙂

Bonne journée !

Tendres verdures, part 2

Essais, suite.

salix “Hakuro Nishiki”

nigelle

exchorda “The Bride”

euphorbia efanthia

artichaud

arbre à papillons

oranger du Mexique

ajonc

chrysanthème

prunus

clématite “summersnow”

aster

rosier

amélanchier

 

A demain pour la fin des essais, bonne journée au soleil !

Tendres verdures, part 1

Essais

groseillier à fleurs

fusain doré

rosier

spirée “Gold Flame”

éléagnus

eucalyptus

céanothe

boule de neige

piéris “Forest Flame”

heuchère

mimosa

lilas

glycine

pommier “Evereste”

ancolie

weigélia

cornus alba

tulipe

A demain, bon samedi au soleil !

 

Mon greenman

Merci à mes sympathiques lectrices d’avoir joué hier soir à cette énigme complètement frivole ! 🙂 🙂 

Il s’agit tout simplement d’un greenman, autrement dit un homme vert ! Le voici encore masqué :

Et ici démasqué :

 

Mon chéri l’a installé sur l’acacia faux robinier, juste à côté de la mare et de notre petite terrasse. Au pied de l’arbre pousse le rosier Paul Himalayan Musk, installé l’an dernier, dont une tige frôle le greenman :

Il nous surveille et nous protège :

Dans la tradition des différentes cultures autour du monde, le greenman est une sculpture, ou une représentation d’un visage entouré de feuilles. Le greenman présente de nombreuses variantes de formes, principalement une tête d’homme regardant entre les feuilles.. Il est un symbole de la renaissance du printemps. Il serait le protecteur du jardin.

Parfois de la végétation pousse hors de la bouche.

On trouve aussi des animaux, chats et lions, ou des démons.

Tout ceci n’est qu’un succinct résumé, vous pouvez en cherchant sur le net retrouver de nombreux liens sur les greenmen.

J’ai sculpté le mien l’an dernier, dans l’atelier de Richard.

 Au soleil, il ferme les yeux, et nous gratifie d’un sourire énigmatique :

De 3/4 :

De côté, vous remarquerez son long nez cabossé à la “Cyrano de Bergerac” :

Voici quelques clichés de la mise en forme 🙂.

J’ai d’abord sculpté le visage directement sur une boule de terre :

J’ai ensuite enlevé le surplus de terre à l’intérieur, en ne laissant qu’environ deux cm d’épaisseur :

Puis j’ai réalisé les feuilles (ici d’érables) :

Mon greenman terminé, en attente du biscuit :

Bien sûr, le greenman devait avoir des feuilles vert clair et des nervures noires, et le visage couleur chair, et comme d’habitude, la cuisson n’a pas suivi mes désirs, l’émail vert a coulé sur le visage et l’oxyde s’est étalé .. tant pis ! La cuisson est toujours imprévisible.

Magali du joli blog  “Sable émouvant”, m’a fait remarquer que le greenman doit être accroché à l’arbre dont il porte les feuilles en collier. Ici je n’ai pas suivi ce protocole, il ne me reste plus qu’à en sculpter un autre !

Un dernier clin d’oeil ce soir en quittant le jardin hier soir :

Bonne journée à tous !

Sans paroles (ou presque), part 4

Du blanc :

Le magnolia stellata “Royal Star” :

La mère des sauvages :

Uncinia rubra belinda’s find :

La préférée, Moïcha, en raccord avec les feuilles oranges de la spirée “Gold Flame” :

Du rose :

Les hellébores de Camille :

Du jaune :

Et parce que le jardin est sans complexe et jamais morose, le petit nain des hortensias :

😛 😛  😛

Bon après midi à tous !

Sans paroles (ou presque), part 3

Le vieux mimosa au dessus de la cabane de jardin (un peu ratiboisé l’an dernier) :

Les premières :

Bientôt !

Les petites fleurettes de la véronique sous l’hydrangéa Vanille Fraise (envahisseuses) :

Une hellébore de Camille :

Le renouveau :

Les salades plantées le 7 décembre ont survécu au gel à moins 6°C, peut être vont elles finir dans notre assiette ?

Les sauvages (Loulou, Crapotte et Sylvestre) se dorent au soleil sur notre terrasse en attendant le repas ! Ne sont ils pas mignons ?

Bonne journée à tous, j’espère au soleil !

(si vous aussi, vous voulez participer au sauvetage de Volée de Piafs, voir le précédent billet, suivez ce lien )

 

Mangeoire, heure de pointe

Ce midi, il fait gris, pas très chaud, il pleuviote, mais les oiseaux piaillent fort autour de la mangeoire.

Les pauvres mésanges, habituellement les plus nombreuses à chiper quelques grains de tournesol, sont envahies par les verdiers, pinsons, et autres moineaux !

J’ai pris ces photos derrière la vitre, alors soyez indulgents pour la qualité de ces clichés, plus ou moins flous.

Bon après midi !

Sans paroles (ou presque), part 2

 

à l’endroit ..

et à l’envers !

20 janvier

20 janvier

repas en amoureux ..

la mésange noire guette ..

il reste quelques pommes ..

appétissantes ..

pour le merle et les étourneaux !

23 janvier, les poireaux ont souffert ..

mais il reste la robuste rhubarbe ! (après gros gel, elle résiste)

25 janvier, la véronique sous le gel ..

25 janvier, la pousse a hâte de s’épanouir !

25 janvier, châtons givrés ..

25 janvier, les boutons gelés ..

21 janvier, un beau glaçon tiré d’un seau oublié ..

18 janvier, matin où il a fait le plus froid ici..

18 janvier, résistance au potager..

Moïcha en promenade, au soleil ..

25 janvier, le loch asséché et gelé, au loin la mer a pris sa couleur d’hiver, les poneys sauvages attendent le soleil ..

un petit thé avec scones devant la cheminée ?

Bonne fin d’après midi au soleil !

Joyeux Noël!

Je souhaite à tous ceux qui passeront aujourd’hui sur ce blog, abonné(e)s ou non, un très heureux Noël, entouré(e)s de ceux que vous aimez.
Prenez soin de vous et de tous vos proches ! 🙂

petite création maison, mais j’ai piqué l’idée sur pinterest, impossible de me souvenir chez qui..

 

Et en attendant le printemps, je vous offre ces jolies fleurs du rhododendron “Dreamland” du 16 mai 2016 :

Je n’oublie pas ceux qui sont seuls en ce jour de fête ..

Belle fin de journée !