Archives par Catégorie :Nature

Qu’elle est belle la France !

Juste de retour d’un voyage éclair en Bourgogne, et sur l’autoroute du Soleil, profitant des travaux (et il y en a beaucoup!), avec ralentissements, j’ai pris quelques photos de Chateauneuf-en-Auxois :

Un vrai château de conte de fées :

Bouhey tout proche :

Une petite église typique que je prends en photo à chaque fois que je passe dans le village de Pourlans (Saône-et-Loire) :

Et ces nuages ? (dommage, j’aurais pu faire des quantités de clichés de nuages de toutes formes, mais en roulant .. un peu compliqué 😉  )

J’aime beaucoup parcourir la France (je le fais si rarement), pour admirer tous ces beaux paysages, et ces villages si pittoresques ..

Et vous, appréciez vous notre beau pays ?

Bonne soirée !

 

 

 

 

 

Instantanés lorrains

Clichés pris vendredi dernier, 3 juin, dans les environs de Verdun, sur l’autoroute de l’est, depuis la voiture, donc à grande vitesse. Pardonnez le flou des photos !

1

L’orage grondait (enfin j’imagine) et le soleil éclairait les champs, les prés, les bois, les villages, j’ai trouvé ces paysages magnifiques ..

2

3

Le village lorrain traditionnel :

4 5 6 7 8

Une seconde plus loin :

9

J’ai adoré le clair-obscur de ces paysages :

10 11 12

Et sur le retour, lundi matin, ces fumées blanches m’ont interpellée :

13

J’ai retrouvé le jardin tout sec, après avoir vu les inondations autour de Paris et dans l’est, quel contraste !

Bonne journée à tous

 

13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1

 

La « coulée verte René-Dumont »

Une promenade un après midi de soleil, le long de la « coulée verte René-Dumont », aménagée (depuis 1993) sur le trajet de la voie ferrée (fermée en 1969) reliant l’ancienne gare de la Bastille à Vincennes. Cette coulée verte (autrefois appelée promenade plantée) est longue de 4,5 kilomètres. Je n’en ai parcouru qu’une partie, de la Bastille jusqu’à la pelouse de Reuilly.

Dommage, cette balade dans le 12ème arrondissement de Paris, est peu connue ..

Elle commence rue de Lyon, derrière l’Opéra Bastille, et le début de la promenade se situe au dessus du viaduc des arts, à une dizaine de mètres de hauteur. Elle suit ensuite l’avenue Daumesnil :

(vous pouvez cliquer sur les photos)

1 2

Le « Viaduc des arts » (de l’ancienne voie ferrée), où est installé un ensemble d’ateliers des métiers d’art :

3

Le toit du « Viaduc des arts » :

4 5 5A 6

L’église Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts (nous sommes sur un ancien pont ferroviaire au dessus de l’avenue Ledru-Rollin) :

7 8 9 10 11

Belle vue sur des immeubles haussmanniens :

12 13

On est au niveau du 2ème ou 3ème étage des habitations, vue directe :

14 15 16 17 18 18A

Les cariatides géantes  du commissariat du 12ème:

19 20 21 22

Et au milieu coule un bassin :

23 24

Fin de la première partie de la coulée verte, on arrive à la pelouse de Reuilly, en traversant ce drôle d’immeuble coupé en deux :

25

La pelouse de Reuilly :

26

et le jardin :

27

Bien sûr, il y avait peu de couleurs, juste quelques arbustes et fleurs printanières, mais en juin, cette balade, doit être superbe, car il y a de nombreux rosiers et arbustes encore endormis.

Cette balade m’a rappelé la promenade sur la Highline de New york, il parait que les concepteurs américains se sont inspirés de notre coulée verte !

Bonne journée à tous

Bretagne, le passeur du Trieux

Avec « Le passeur du Trieux », nous descendons en bateau la rivière Trieux, entre Pontrieux et Lézardieux, dans la région de Paimpol, deux heures sur l’eau, à admirer les paysages qui défilent.

Si vous passez dans la région, n’hésitez pas à descendre la rivière en compagnie du sympathique capitaine du petit chalutier restauré. La croisière est empreinte de poésie, entre les rives montagneuses, boisées, et les eaux calmes et tranquilles de la rivière. Le capitaine, né dans la région, en connait tous les secrets qu’il nous fait partager .. un vrai coup de coeur !

Notre bateau (photo prise sur leur site) :

A

1

 

Le départ du petit port de Pontrieux : 3

 

L’écluse à la sortie du port :4

 

Tout le long de la rivière, un spectacle permanent sur les berges :5 6 7

 

Sur le principal affluent du Trieux, un pont, dont le concepteur est Gustave Eiffel, permet le passage du TER de Paimpol vers Guingamp :8 9

 

Un héron huppé :10 11

Le château de de la Roche Jagu, qui domine la rivière et l’estuaire depuis 5 siècles :12

Un détail des nombreuses cheminées :13

Un ouvrage d’art :14 15 16

La maison de l’affaire Seznec : 17

Un moulin à marée :18

Le pont suspendu de Lézardrieux, qui mesure 154 mètres :

19

 

Autrefois, il fallait faire un détour en voiture de 28 km entre Paimpol, sur l’autre rive, et Lézardrieux ou utiliser les anciens passeurs du Trieux, qui ont disparu bien sûr maintenant.

Un cormoran se sèche les ailes :

20 21 22

 

 24 25 26

Vers l’estuaire (en face de l’ile de Bréhat) :27

Sur le port, la maison de Georges Brassens, (aux volets bleus) qu’il habita 6 mois par an les 10 dernières années de sa vie :28

Le bateau qui racle les fonds sous marins au large de Bréhat, pour en ramener le sable :29Une bien jolie promenade, pour apprécier les beautés de la Bretagne !

La femme du capitaine nous ramène ensuite en voiture à Pontrieux.

De jolis reflets de la maison en face du port :

2

Bonne journée !

Lac de Guerlédan,

Localisation

Un petit tour au Lac de Guerlédan, en centre Bretagne, près de Mur de Bretagne,  pour l’assec du lac 2015.

Pour info, une photo du lac, prise sur le site :

lac de guerlédan

Habituellement c’est une très grande retenue d’eau dans la vallée sur le lit du Blavet, après la construction du barrage de 1924 à 1930, une gageure pour l’époque !

Au fond du lac, d’une superficie de 304 ha, de 12 km de long et d’une profondeur au plus bas de 40 mètres, se trouvent des carrières de schistes (ardoises), les 17 écluses qui permettaient le passage des bateaux sur le Blavet, et les maisons éclusières.

Pour contrôler et entretenir les parties immergées du barrage, on assèche régulièrement le lac (lors du précédent assec, en 1985, deux millions de visiteurs étaient venus découvrir l’ancienne vallée).

Le Blavet retrouve ainsi son ancien lit, ponctuée des 17 écluses.

En novembre, on refermera les vannes du barrage, et la vallée de Guerlédan sera à nouveau submergée. Apparemment, c’est la dernière fois que le lac sera vidé, les prochains contrôles du barrage se feront par voie sous-marine!

 

1

 

Depuis l’anse du Sordan, une plongée vers le lac asséché :2

Les bateaux sans vie !

 

3 4

Une vue vers la maison éclusière du Pouldu (tout au fond) :5

Méfiance, bien cheminer sur le sol sec, nous avons vu un homme s’enfoncer jusqu’aux genoux dans la vase !6

L’écluse en arrière (la bonne conservation est étonnante, sous 40 mètres d’eau depuis des décennies) :7

 

 

L’eau du lac est au niveau des arbres lorsque le lac est rempli :8

En avant de l’ancienne écluse :8A

Les arbres sont très bien préservés par l’eau :9 10

Le verger de pommiers de la maison éclusière :11

La maison éclusière du bois du Pouldu :12

Les 2 écluses vues du chemin de la crête :13 14

L’entrée des anciennes carrières d’ardoises :15

Le chemin de crête : 16 16A 18

La chapelle Sainte-Tréphine (au dessus du lac) :

 

 

19

Un beau panorama depuis la terrasse derrière la chapelle :20

L’anse de Guerlédan, près de Mur de Bretagne :21

L’énergie électrique produite par le barrage (de 45 m de haut) sur le Blavet permet la consommation annuelle d’une ville de 15 000 habitants (vue partielle) : 22

Une belle promenade sous le soleil et dans la chaleur !

 

Bon après midi !