A la soupe!

Cet hiver, comme tous les ans, la mangeoire pour les oiseaux est remplie copieusement deux fois par jour, tellement ils sont affamés!

Une pinson femelle et une mésange charbonnière ? ou à tête noire ? :

Il n’a pas fait froid ici (une fois un petit 0°C), mais les oiseaux (surtout des passereaux) venaient en nombre se restaurer.

Une mésange charbonnière à droite :

En ce moment, avec l’augmentation de la durée du jour, la relative quiétude (10 à 12°C l’après midi), les mâles chantent et les couples visitent déjà les nichoirs!

Le pinson semble m’avoir vu avec mon gros appareil noir :

Les coups de vent éparpillent les graines :

Le verdier à la mine patibulaire 😛  :

mais sympa !

Les graines de tournesol disparaissent vite :

Ces petites mésanges bleues sont légion ici, et je m’en réjouis :

Cette année, innovation, je leur donne de la margarine, et les passereaux apprécient bien (je ne sais pas si cela leur convient?) :

Le moineau au gros bec :

Un pic épeiche très gourmand (photo floue mais l’oiseau est un rapide 😉 ):

Les pinsons :

La mésange est sur le qui-vive :

Il n’y a pas de clichés de rouge gorges cette année, mais il y en a un petit couple qui vient grappiller les croquettes des chats sauvages sur la terrasse, et je suis à chaque fois angoissée de les voir disparaitre dans le gosier des chats ! mais il doit y avoir un dieu des rouge gorges .. jusqu’à présent, il n’y a pas eu de soucis et ils me suivent au jardin quand je nettoie les massifs ;-).

Je n’ai pas vu beaucoup d’étourneaux cette année, ni de mésanges nonnette, dommage..

Je vous souhaite une belle journée au jardin sauf s’il fait moche avec grand vent comme ici !

Le repos permet de se recentrer sur soi-même, n’est ce pas Estelle ?

A bientôt

 

0 0 vote
Article Rating
18 Commentaires
plus récents
plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
REGNIER NATHALIE
REGNIER NATHALIE
10/03/2020 20:54

Et bien voilà un restaurant qui affiche complet tous les jours ! c’est aussi pour ça que j’aime l’hiver, il nous permet l’observation de toute une petite faune beaucoup plus discrète le reste de l’année …. bisessssssss et belle semaine à toi ♥

Michèle Camusso
08/03/2020 18:10

Elles sont belles tes photos. Je reconnais bien la posture du pic épeiche qui prend appui sur sa queue pour assurer sa prise, et le verdier à la mine patibulaire, qui n’est effectivement pas un tendre avec ses congénères quand il s’agit de défendre sa place à la mangeoire. Ici, pas de verdier ni de pic épeiche, mais un étourneau surpris en train de faire le grand écart entre le filet des boules de graisse et le montant où elles sont accrochées. Les moineaux ont aussi appris à s’accrocher aux boules pour en faire leur festin. Quand on est motivé… Read more »

Carole Tahar
Carole Tahar
07/03/2020 13:48

Bonjour Catherine! Il en reste? je peux passer? la plumée de fripouilles n’ a pas tout avalé? Si assister à un tel privilège ne fait pas partie des petits bonheurs d’ un jour, je ne m’ y connais plus! Comme toi, je savoure ce spectacle chaque matin, et puis ensuite, tout ce petit monde doit…prendre le métro pour se rendre au boulot! Ah! un autre passage aux environs de midi…normal, par contre, je remarque que ça ne bosse pas beaucoup en après-midi! Il n’ y a que ceux qui viennent faire un peu de ménage dans les massifs, sans doute… Read more »

Babeth De Lille
06/03/2020 14:43

Ici le ravitaillement est en face de la fenêtre de cuisine, ce qui égaie les préparatifs et la vaisselle ! On a aussi un couple de merles pas très sauvages qui habite notre petit jardin et tous les printemps on essaie de sauver les merluchons ( oui, on les appelle comme ça les jeunes chez moi…) des chats de passage.
Pour les étourneaux, il y en a parfois un ou 2 mais ils sont tellement goulus qu’ils avalent tout rapidement et j’ai toujours un peu peur qu’ils ne ramènent toute leur famille, un peu encombrante et bruyante…

Arrosoirspivoine
05/03/2020 20:47

Chez nous, le pic épeiche est tout près, on l’entend bien mais on ne le voit pas malheureusement ! Tu as une chouette diversité dans ton jardin.
Bisous, Véro.

nathaliedebrest
nathaliedebrest
05/03/2020 20:04

Oh la la, tu en as de la diversité! Je ne crois pas qu’il y en ait autant par ici! Les moineaux, mésanges, rouge-gorges, pies, merles… Du classique si j’ose dire! Je leur ai préparé de la nourriture à base de saindoux et graines, ils aiment bien 🙂 Je crois que la margarine est bonne aussi pour eux! Tes photos sont belles, tu dois avoir un super zoom pour obtenir une aussi belle qualité. Bonne soirée Catherine, t’as vu, il fait beau pour aller au lit 😉 Grosses bises

DOLLEY
DOLLEY
05/03/2020 19:50

Bonsoir je suis dans les Yvelines plein de mésanges de toutes sortes elles avaient disparues espérons qu’elles reviennent au nichoirs. Par contre beaucoup d’étourneaux un couple de tourterelles et malheureusement bien que très jolies des perroquets à bec rouge qui ont envahi la ville. Je les nourris malgré le temps pas très froid, mon chat hiberne et ne chasse pas cet hiver heureusement . Et nous avons depuis plusieurs années une famille hérisson que je nourris et qui n’a pas l’air d’hiberner… Ma Chienne cocker maman a la retraite adoptée il y a trois ans et folle de ces petits… Read more »

Estelle (“Le jardin de Nell”)

Ils sont trop choux tous ces petits oiseaux 🙂
Ici aussi c’est le bal, mais ils ne s’interessent pas vraiment à mes graines. Ils préfèrent le poulailler ou le potager. Quand j’aurai plus de temps je les photographierai et les étudierai, parce qu’il y a une sacré diversité. J’en reconnais quelques uns dont le pic vert qui est là chaque jour, mais d’autres que je n’identifies pas.
Bisous Cath

Christine
Christine
05/03/2020 13:58

coucou Catherine Ici les oiseaux reviennent doucement mais surement, le petit rouge gorge apparaît puis disparaît, les jardins ne manquent pas ici, ils doivent trouver quelques endroits ou se reposer ou se nourrir Comme toi j’ai laissé les mangeoires disponibles car les insectes ne sont pas encore sortis alors la nourriture manque, ce matin visite du petit troglodyte mignon et du tarin des aulnes, une première dans mon jardin, les mésanges ne manquent pas et hier j’ai entendu le pic vert, bientôt reviendra le coucou et son chant si particulier, on pourra alors dire que le printemps est vraiment là… Read more »