Lac de Guerlédan,

Localisation

Un petit tour au Lac de Guerlédan, en centre Bretagne, près de Mur de Bretagne,  pour l’assec du lac 2015.

Pour info, une photo du lac, prise sur le site :

lac de guerlédan

Habituellement c’est une très grande retenue d’eau dans la vallée sur le lit du Blavet, après la construction du barrage de 1924 à 1930, une gageure pour l’époque !

Au fond du lac, d’une superficie de 304 ha, de 12 km de long et d’une profondeur au plus bas de 40 mètres, se trouvent des carrières de schistes (ardoises), les 17 écluses qui permettaient le passage des bateaux sur le Blavet, et les maisons éclusières.

Pour contrôler et entretenir les parties immergées du barrage, on assèche régulièrement le lac (lors du précédent assec, en 1985, deux millions de visiteurs étaient venus découvrir l’ancienne vallée).

Le Blavet retrouve ainsi son ancien lit, ponctuée des 17 écluses.

En novembre, on refermera les vannes du barrage, et la vallée de Guerlédan sera à nouveau submergée. Apparemment, c’est la dernière fois que le lac sera vidé, les prochains contrôles du barrage se feront par voie sous-marine!

 

1

 

Depuis l’anse du Sordan, une plongée vers le lac asséché :2

Les bateaux sans vie !

 

3 4

Une vue vers la maison éclusière du Pouldu (tout au fond) :5

Méfiance, bien cheminer sur le sol sec, nous avons vu un homme s’enfoncer jusqu’aux genoux dans la vase !6

L’écluse en arrière (la bonne conservation est étonnante, sous 40 mètres d’eau depuis des décennies) :7

 

 

L’eau du lac est au niveau des arbres lorsque le lac est rempli :8

En avant de l’ancienne écluse :8A

Les arbres sont très bien préservés par l’eau :9 10

Le verger de pommiers de la maison éclusière :11

La maison éclusière du bois du Pouldu :12

Les 2 écluses vues du chemin de la crête :13 14

L’entrée des anciennes carrières d’ardoises :15

Le chemin de crête : 16 16A 18

La chapelle Sainte-Tréphine (au dessus du lac) :

 

 

19

Un beau panorama depuis la terrasse derrière la chapelle :20

L’anse de Guerlédan, près de Mur de Bretagne :21

L’énergie électrique produite par le barrage (de 45 m de haut) sur le Blavet permet la consommation annuelle d’une ville de 15 000 habitants (vue partielle) : 22

Une belle promenade sous le soleil et dans la chaleur !

 

Bon après midi !

 

plus récents plus anciens
Me notifier des
cajetan+emmanuelle
Invité
cajetan+emmanuelle

Bonsoir Catherine , un article très intéressant avec vos photos et commentaires à l’appui ,un paysage lunaire et cette maison de l’éclusier qui refait surface la magie opère .
Merci pour le partage que j’ai beaucoup apprécier .
Belle journée à vous
Emmanuelle

Catherine
Invité
Catherine

la maison éclusière a souffert, c’est étonnant quand on voit les pommiers encore debout.. bonne soirée Emmanuelle!

christine
Invité

J’ai toujours trouvé ça hallucinant que l’on puisse vider un lac artificiel d’un tel volume, on retrouve alors un peu de l’histoire du lieu au travers d’images surprenantes comme ces pommiers encore debout et malgré l’eau et le limon ils tiennent encore sur leurs racines, impressionnant
J’envie cette découverte hors du temps
@ bientôt

Catherine
Invité
Catherine

le lac s’est vidé en 17 jours, alors qu’EDF attendait un mois, cela est du aussi au peu de pluies tombées au printemps, quand on touche les arbres (ou ce qu’il en reste) on a l’impression de toucher du verre, tellement ils sont durs..bonne soirée Christine