Archives des Mots clefssemis

Côté serre(s)

Depuis quelques jours, le potager est agrémenté d’une nouvelle serre, que mon chéri a construite avec application ces dernières semaines, bout après bout, mais je vous raconterai son histoire plus tard.

En ce moment la première serre est remplie de petits pots de semis et de repiquages. Dans quelques jours, j’y planterai les pieds de tomates (issus de semis maison, vous avez suivi leur saga, ici, et encore ) qui pour le moment séjournent encore à la maison en attendant la fin des Saints de glace (Saint Mamert, le 11 mai, Saint Pancrace, le 12 mai, et Saint Servais, le 13 mai) :

Les courges, courgettes, et autres cucurbitacées ci-dessous sont issues de semis de graines selon la méthode des bouteilles (vue ici et ), semis que je fais vers la mi-mars, et je rempote les petits plants environ un mois plus tard dans un bon terreau :

courges courgetts

(clin d’oeil à mes copines à qui j’ai promis des plants)

courges

La belle courge bien développée est un pied de citrouille peanut :

courge peanut

Voici la citrouille peanut, photo prise sur le billet de Caroline S., participante du SOL 2016, qui m’a envoyé quelques graines en janvier (ce semis a réussi chez toi, Camille?) :

peanuts

Cette citrouille est vraiment originale, j’espère que j’aurai de beaux fruits très rigolos en automne !

Quelques semis et repiquages de fleurs issues de graines envoyées par les participant(e)s du SOL 2016 :

repiquages

Une petite collection d’ancolies de la famille des Barlow (toujours issues de graines du SOL) :

ancolies

Et dans la serre du potager, ma collection de dahlias, mise en pot en février, que vous pouvez voir dans ce billet :

sahlias

Je vais bientôt transférer tout ce beau monde au jardin, en espérant que les températures ne fraichissent pas trop.

Bonne journée !

 

La saga des tomates, part 3

Voilà déjà 3 semaines que j’ai semé les premières graines de tomates. La levée au chaud a été assez rapide, mais la pousse s’étant ralentie, j’ai décidé de faire le premier repiquage des petites plantules.

Ce billet s’adresse à ceux/celles qui n’ont jamais fait de repiquages de plants de tomates, mais j’aimerais avoir l’avis de ceux/celles qui en ont l’habitude, pour des améliorations possibles ?

J’ai délicatement dépoté un premier pot, où j’avais semé 3 graines.

1

On aperçoit les premières vraies feuilles au dessus des cotylédons (les « fausses feuilles » longues et opposées) :

2

Dès qu’elles apparaissent, il est temps de déplacer le plant de tomates dans un godet plus grand avec un terreau de bonne qualité (j’utilise un terreau à géranium).

La tige de la plantule est recouverte de petits poils, qui pourront se transformer en multiples radicelles supplémentaires :

3

 

C’est pour cela qu’il faut enterrer profondément la petite tige, les feuilles devront à peine dépasser :

4

Je note la variété et je rajoute la date du semis et du premier repiquage :

5 6

 

J’arrose les plants, modérément et jamais sur les feuilles. Il faut bien surveiller la surface du pot, pour que la terre ne soit jamais trop sèche.

Je replace les pots au chaud, pour quelques semaines supplémentaires en pouponnière !

Voilà encore une étape très facile !

Bonne journée à tous

 

 

 

La saga des tomates , part 2

Un petit billet tout facile sur le semis des tomates.

J’ai donc commencé les semis de tomates pour la serre. En effet les pieds de tomates seront plantés tôt dans la serre (en avril), pour ceux du potager, je referai des semis dans un mois, car je ne les mettrai en terre que début mai.

J’utilise des petits pots de plastique de récupération, vous pouvez sans aucun problème semer dans toutes sortes de contenants : rouleaux de papier WC (vides bien sûr), terrines, godets en tourbe, bacs à poissons en polystyrène, plateaux alvéolés, etc..

1

Pour remplir les petits pots, du terreau spécial semis. Le mien vient de chez Truff..t, je le trouve d’assez bonne qualité,  bien aéré, il n’y a que peu de petits bouts de bois ou autres déchets.

2

Je tasse le terreau, je pose 2 ou 3 graines de tomates, je couvre délicatement avec quelques pincées de terreau et je re-tasse !

(ici des graines de tomates « Russe » que Eddy m’a envoyé lors du dernier SOL)

2A

 

Je n’oublie pas de noter de suite le nom de la variété, la date du semis et le nombre de graines.

3

Et voilà!

Ensuite, j’arrose doucement,

4

et je transporte ces petits pots dans un endroit chaud et lumineux, en l’occurrence, une chambre vide !

5

Maintenant il ne reste plus qu’à patienter 8 à 10 jours pour voir apparaitre les petites pousses.

A suivre !

Bien sûr ce billet ne s’adresse qu’aux personnes qui n’ont jamais fait de semis, parce que autant de jardiniers, autant de manières de semer !

Je n’ai absolument pas la prétention de connaitre LA meilleure technique de semis .. c’est la mienne, elle me réussit chaque année.

J’ai eu de nombreux conseils de ma Maman, et je la remercie très fort ! ♥♥♥

Si vous voulez partager vos savoir-faire, je serai heureuse de les lire en commentaires.

Bonne journée !

Edit du 19 février : une personne en commentaire (que je en publie pas, pas de nom ni e-mail) me fait remarquer que le semis des tomates et autres légumes-fruits doit se faire en jour « fruits et graines », et après avoir bien épluché mon calendrier lunaire rustica, je me rends compte qu’elle a raison, donc je me suis plantée (si je puis dire), mais comme les autres années je faisais de cette façon, et que les semis poussaient bien, je suis optimiste sur ceux effectués il y a  2 jours (en lune montante), LOL !!

J’ai donc modifié mon billet et mes réponses aux commentaires ..

j’espère que vous serez indulgent !

Semis de courges, part 2

J’ai semé les courges selon cette méthode, le 15 mars, et 10 jours plus tard, dans 4 bouteilles j’ai trouvé des petites plantules .

courges1

 Aujourd’hui plus de la moitié des bouteilles ont des petites plantes . Les courges qui ne sont pas sorties encore sont celles qui ont besoin de plus de chaleur pour pousser .. patientons encore un peu (en mars, il a fait plutôt frais dans la région) .

Heureusement, dès que le soleil apparait, le serre devient un vrai four ; la nuit par contre, la température est parfois descendu sous les 5°C ..

Il y a 3 jours j’ai rempoté des pieds de potimarron, dont les graines venaient du SOL de janvier (les racines sont descendues dans les billes d’argile) :

courges2

Un vert bien franc et tendre, cela fait plaisir :courges3

Après avoir découpé la bouteille, j’ « extirpe » délicatement les petites pousses et je les plante dans un grand pot :courges4

 

courges 5

Il faut maintenant les laisser se développer, les endurcir dans la serre (et les protéger la nuit avec un voile de forçage) et attendre mai pour les planter au jardin potager !

Et planter toutes les autres petites courges ..

Bonne journée !

 

 

 

Semis de courges, part 1

Un petit billet sur la façon dont je fais les semis de courges.

J’ai copié cette méthode sur internet il y a 3 ou 4 ans et depuis je réalise les semis de courges et courgettes de cette manière. J’ai, selon les années, des résultats d’environ 70 à 90% de réussite.
J’utilise une bouteille d’eau gazeuse (le plastique est plus résistant, mais quand j’en manque, je prends des bouteilles simples), la découpe à environ 1/3 de sa hauteur, remplis le fond de billes d’argile, je verse de l’eau juste au dessus des billes, complète avec du terreau spécial à semis (ici KB et Truffaut),

1

et je plante les graines le petit bout au fond, bien droites et je rajoute un à 2 cm de terreau.

2

Je ferme la bouteille avec du scotch, je n’oublie pas l’étiquette, et j’entrepose le tout dans la serre (non chauffée), en attendant la sortie des petites pousses!

3

La bouteille fait office de serre, plus besoin d’arroser, et quand le soleil pointe, il fait bien chaud à l’intérieur des bouteilles, tout se passe en circuit clos!

J’ai ainsi semé les courges cette année le 15 mars, et les bouteilles restent fermées pendant environ 3 semaines à un mois, ensuite je repiquerai les plus beaux plants dans de grands pots individuellement, et je pourrai ainsi mettre des plants bien forts au jardin début mai (en les protégeant la nuit avec une cloche en plastique) si la température baisse.

4

En conclusion, j’aime bien cette méthode, qui me permet de laisser les bouteilles dans la serre, mais cela demande une bonne organisation préalable (recueil des bouteilles, préparation, découpage, etc .. un tantinet long!)

Si vous avez des questions sur cette méthode, ou si vous avez une autre façon de faire, plus simple ou plus facile, dites le moi! cela me fera plaisir d’avoir de nouveaux horizons à explorer sur les semis de légumes!

Bonne journée!